FRANCOIS

En ce jour, 13 3 2013
le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio élu pape sous le nom de François.

" Vous savez que la tâche du Conclave était de donner un Évêque à Rome. Il semble bien que mes frères Cardinaux soient allés le chercher quasiment au bout du monde "

"Et tout d’abord, je voudrais prier pour notre Évêque émérite, Benoît XVI. Prions tous ensemble pour lui afin que le Seigneur le bénisse et la Vierge le protège."
[récitation du Notre Père, du Je Vous Salue Marie et du Gloire au Père]

"Et maintenant je voudrais donner la bénédiction, mais auparavant, auparavant, je vous demande une faveur : avant que l’Évêque bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’Il me bénisse"

"Priez pour moi ! ... Demain je veux aller prier la Vierge pour qu’Elle protège Rome tout entière"
TV2000 pour suivre le pape François

"François est le nom de la paix, et c'est ainsi que ce nom est venu dans mon cœur"


La premiere Bénédiction du pape François

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS, en présence des cardinaux(14/03/2013)
... Marcher. « Maison de Jacob, allons, marchons à la lumière du Seigneur » (Is 2, 5). C’est la première chose que Dieu a dite à Abraham : Marche en ma présence et sois irrépréhensible. Marcher : notre vie est une marche et quand nous nous arrêtons, cela ne va plus. Marcher toujours, en présence du Seigneur, à la lumière du Seigneur, cherchant à vivre avec cette irréprochabilité que Dieu demandait à Abraham, dans sa promesse.
[...]
... Confesser. Nous pouvons marcher comme nous voulons, nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si nous ne confessons pas Jésus Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l’Église, Épouse du Seigneur... Quand on ne confesse pas Jésus Christ, me vient la phrase de Léon Bloy : « Celui qui ne prie pas le Seigneur, prie le diable ». Quand on ne confesse pas Jésus Christ, on confesse la mondanité du diable, la mondanité du démon.
[...]
... Quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur : nous sommes mondains, nous sommes des Évêques, des Prêtres, des Cardinaux, des Papes, mais pas des disciples du Seigneur...

16/03/2013 Déclaration du pape François à l'occasion d'une rencontre au Vatican avec les journalistes.
"Durant l'élection, j'étais à côté de l'archevêque de Sao Paulo Claudio Hummes, un grand ami (...) Quand les choses sont devenues dangereuses, il m'a réconforté. Quand les votes (en ma faveur) ont atteint les deux tiers, il m'a serré dans ses bras et embrassé et m'a dit: 'Et n'oublie pas les pauvres!'. (...) Immédiatement, en relation avec les pauvres, j'ai pensé à François d'Assise, aux guerres (...) l'homme de la pauvreté, l'homme de la paix"...
"En continuant de lire les bulletins, le nom de François a alors fait son chemin dans mon cœur. Je me suis dit : 'Ah, que j'aimerais une Eglise pauvre pour les pauvres !'"...
"Je vous donne ma bénédiction, en sachant que parmi vous qui êtes si nombreux, se trouvent aussi des non-catholiques. Alors je vous envoie la bénédiction en respectant la conscience de chacun mais en sachant que chacun est fils de Dieu."


François, un pape proche des pauvres

 

Parents séparés, "ne prenez jamais vos enfants en otage !" (www.aleteia.org 20/5/2015)

"Il est difficile pour eux d’éduquer… Les pauvres, ils ont eu des difficultés…" Dans sa catéchèse du 20 mai 2015 consacrée à l’éducation, le Pape s’est adressé tout particulièrement aux parents séparés, les mettant en garde – avec affection mais fermeté – contre une tentation inhérente à leur situation. "Très souvent, a-t-il dit, le papa parle mal de la maman et la maman parle mal du papa, et cela fait tant de mal". Mais, a-t-il poursuivi en insistant : "Moi je vous dis, à vous qui êtes séparés : ne prenez jamais, jamais, vos enfants en otage".


La souffrance des enfants du divorce

Non que le pasteur de l’Église universelle ignore la réalité : "Vous vous êtes séparés pour de nombreuses raisons et difficultés. La vie vous a donné cette épreuve", a-t-il compati. Mais pour lui, "ce ne sont pas les enfants qui doivent porter le poids de cette séparation. Ils ne doivent pas être utilisés comme otages contre l’autre conjoint". Et le Pape de donner ce conseil aux parents concernés (mais qui vaut aussi pour les autres), en les encourageant à le mettre en pratique : "Que les enfants grandissent en entendant la maman bien parler du papa ; et que le papa parle bien de la maman, même s’ils ne sont plus ensemble. Cela est très important pour les parents séparés et très difficile, mais vous pouvez y arriver".

Lors de l’assemblée extraordinaire du synode d’octobre 2014, la question de la souffrance des "enfants du divorce" avait déjà été abordée, notamment à travers le témoignage du cardinal Schönborn. Ils souffrent encore plus que leurs parents, avait-il insisté, demandant qu’ils ne soient pas oubliés. Le Pape, en tout cas, ne les laisse pas de côté.

http://www.vatican.va

http://papefrancois.blogspot.fr

Trouver un logement à Rome, la visiter, participer à une audience du pape, etc :
http://www.seminairefrancaisderome.org

AUTRES :

http://www.france-vatican.org

http://www.cityzeum.com/carte/monuments-de-rome-7089

http://aumoneries-francophones.cef.fr

Comment trouver un logement à Rome ?

Comment obtenir l’autorisation pour assister à une audience papale ? L’équipe du Centre Pastoral d’Accueil se tient à la disposition des francophones pour les aider dans leur séjour dans la ville éternelle.

Si on souhaite assister à une audience papale ou réserver un logement, il faut s’y prendre, selon la période, de 15 jours à un mois avant. Nous n' avons pas de ressources propres aussi nous demandons 13 euros par personne (réduction pour les enfants, les familles nombreuses et les groupes) pour la recherche d’un hébergement pour un particulier. Cela couvre nos frais de secrétariat. Les gens ont parfois du mal à le comprendre, surtout quand ils annulent leur demande et que nous leur demandons de payer les frais de recherche. Ce n’est pas parce que nous sommes à Rome que nous sommes riches ! Sara Fredaigue (www.lepetitjournal.com - Rome) Vendredi 3 août 2007. (article initialement publié le 13 juin 2007)

Informations : Centre Pastoral d'acceuil Via Santa Giovanna d'Arco, 10 00186 Roma Tél : (00 39 ) 06 68 80 38 15 Fax : (00 39) 06 683 23 24 Mail : centpastrome@hotmail.com
Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 10h00 à 12h30 et de 14h30 à 17h00.

 

maj25072015