retour au sommaire

SAINT ANTOINE de PADOUE
(1195-1231)

Fêté le 13 juin

Ferdinand de Bullones est né près de Lisbonne au Portugal en 1195. II connaît la vie facile d'un jeune noble et fréquente l'école cathédrale de Lisbonne. A quinze ans il entre chez les chanoines réguliers de Saint-Vincent-da-Fora puis achève ses études cléricales à Sainte-Croix de Coïmbre. A cette époque, en 1220, l'infant de Portugal rapporte du Maroc les restes de cinq frères franciscains martyrisés. Le jeune Fernando, conquis par l'héroïsme apostolique de ces moines, demande à être admis chez les Frères Mineurs où il reçoit le nom d'Antoine. II est envoyé au Maroc mais y tombe malade et doit rembarquer. Une tempête jette son navire sur les côtes de Sicile. II rejoint les frères franciscains de Messine qui s'apprêtaient à partir pour Assise où devait se tenir le chapitre général de l'ordre et les y accompagne. Au chapitre, nul ne se soucie de lui et on l'affecte finalement à l'ermitage. II y mène une vie cachée, dans une grotte qu'il ne quitte presque pas. Un jour, ses supérieurs lui demandent de remplacer au pied levé le prédicateur. Le talent oratoire et la science d'Antoine se révèlent alors aux yeux des auditeurs éblouis. Aussitôt Antoine est envoyé pour prêcher dans toute l'Italie du Nord et en France. II combat l'hérésie cathare à force d'érudition théologique et suscite un grand mouvement de conversion dans toutes les villes où il prêche: Arles, Montpellier, Toulouse, Le Puy, Limoges. On rapporte que les boutiques fermaient et que la ville se vidait pour l'écouter dès son arrivée. De retour en Italie en 1227, il est nommé provincial d'Italie pour son ordre. Sa carrière oratoire dure 9 ans sans un moment de répit. Épuisé, il meurt à Padoue, en pleine gloire, le 13 juin 1231, à l'âge de 36 ans. Moins d'un an plus tard, le 30 mai 1232, le pape Grégoire IX, qui l'avait entendu prêcher, le canonise; le 16 janvier 1946, Pie XII le déclare Docteur de l'Église. En 1982, lors de son premier voyage apostolique au Portugal, Jean-Paul II célébra le 750e anniversaire de cette canonisation et se rendit à pied de la cathédrale de Lisbonne à l'église Saint-Antoine élevée à l'emplacement de la maison natale du saint. En France saint Antoine est surtout vénéré à Brive dans une grotte, lieu de pèlerinage toujours très fréquenté. II est représenté portant l'habit franciscain et la cordelière. De la main droite il tient un crucifix, ou un lys. Parfois il porte l'enfant Jésus dans les bras, ou bien l'Enfant Jésus est assis sur ce livre. Ses miracles sont nombreux et délicieux. Des images les racontent : le blessé qui retrouve son pied coupé, le mort qui sort de son tombeau pour venir témoigner devant le juge, les poissons à qui saint Antoine prêche et qui sortent à moitié la tête hors de l'eau pour écouter, les grenouilles qui, sur son ordre et pendant son sermon, cessent de coasser. II y a beaucoup d'analogie entre ce grand saint et saint François d'Assise.

retour au sommaire