MIS

Sainte FAUSTINE
(HELENE KOWALSKA)
1905-1938

« J’aime la Pologne d’un amour particulier, et si elle m’est fidèle, je l’élèverai en puissance et en sainteté.
C’est d’elle que sortira l’étincelle qui préparera le monde à mon ultime venue. »
(Petit Journal, n°1731)

Soeur Faustine est venue au monde le 25 août 1905, troisième des dix enfants d'une famille paysanne, pauvre et pieuse, du village de Glogowiec, paroisse Swinice Warckie. Après quelques années de travail comme servante, elle entre à l'âge de vingt ans dans la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, où elle travaille comme cuisinière, jardinière et à l'accueil dans les Maisons de la Congrégation. Ses plus longs séjours se déroulèrent à Wilno et à Plock.
Dieu a choisi cette jeune fille qui vivait une vie intérieure très profonde, mais simple et sans instruction comme l'apôtre de sa Miséricorde. Jésus lui a confié une mission adressée à toute l'humanité, consistant à rappeler les vérités de la foi sur la miséricorde de Dieu pour chaque personne, à faire connaître de nouvelles formes du culte de la Miséricorde Divine et à inspirer un mouvement de renouveau religieux dans (esprit de confiance en Dieu et de miséricorde pour le prochain. Soeur Faustine est morte en odeur de sainteté le 5 octobre 1938 dans la maison de la Congrégation à Cracovie Lagiewniki. Elle était âgée de 33 ans.
Sa dépouille se trouve dans la chapelle, où est vénérée l'image miraculeuse de Jésus Miséricordieux.

Jésus, j'ai confiance en Toi !

Le 14 septembre 1935, Notre-Seigneur enseigna à Soeur Faustine le «chapelet de la Miséricorde», lui disant: «Cette prière doit apaiser ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante: d'abord, tu diras un Pater, un Ave et le Je crois en Dieu. Puis sur les grains du Pater, tu vas dire les mots suivants: "Père éternel, je Vous offre le Corps, le Sang, l'âme et la Divinité de votre Fils bien-aimé, NotreSeigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier".
Sur les grains de l'Ave Maria, tu diras: "Par sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier." A la fin, tu réciteras trois fois ces paroles: "Dieu saint, Dieu fort, Dieu immortel, ayez pitié de nous et du monde entier".
Ma Miséricorde enveloppera les âmes qui réciteront ce chapelet pendant leur vie et surtout à l'heure de la mort... Les profondeurs de ma Miséricorde sont émues pour tous ceux qui récitent ce chapelet. Inscris ces mots, ma fille. Parle au monde de ma Miséricorde. Que l'humanité entière apprenne à connaître mon insondable Miséricorde: c'est un signe pour les derniers temps. Après, viendra le jour de la Justice".

En 1933, Soeur Faustine écrit: «Jésus m'a dit que je lui serai le plus agréable lorsque je méditerai sa douloureuse Passion, et que cette méditation ferait descendre sur mon âme de nombreuses lumières, que celui qui veut apprendre la véritable humilité considère la Passion de Jésus.» En 1935, Jésus lui dit: «Une heure de méditation sur ma douloureuse Passion a un plus grand mérite que toute une année de flagellation jusqu'au sang. La considération de mes plaies douloureuses est d'un grand profit pour toi et Me procure une grande joie. »

Le 22 février 1931 au soir, Soeur Faustine vit dans sa cellule Jésus vêtu d'une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchant son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sortaient deux grands rayons, l'un rouge, l'autre pâle: «Je fixais le Seigneur en silence, l'âme saisie de crainte, mais aussi d'une grande joie. Après un moment, Jésus me dit: "Peins un tableau de ce que tu vois avec l'inscription: Jésus, j'ai confiance en Vous! Je désire qu'on honore cette image, d'abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. Je promets que l'âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l'heure de la mort. Moi-même Je la défendrai comme ma propre gloire. "»

Le 10 janvier 1934, au cours d'une retraite, Jésus donna l'ordre à Soeur Faustine de célébrer la Fête de la Miséricorde divine le premier dimanche après Pâques: «Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la Fête de ma Miséricorde. Mai fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la sainte Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour-là les écluses de ma Miséricorde sont ouvertes. Je déverse un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma Miséricorde. Toute âme qui s'approchera de la confession et de la sainte Communion recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition... Je désire accorder une indulgence plénière à ces âmes... Qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate. Ma Miséricorde est si grande que, pendant l'éternité, aucun esprit, ni humain ni angélique, ne saurait approfondir tout ce qui est sorti des profondeurs de ma Miséricorde... La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles... On préparera cette fête par une neuvaine - qui commencera le Vendredi-Saint - et au cours de laquelle on récitera le chapelet de la Miséricorde. Pendant ce temps, j'obtiendrai aux âmes beaucoup de grâces.»


Soeur Faustine béatifiée par le pape Jean-Paul II à Rome le 18 avril 1993.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Neuvaine à la Miséricorde Divine
(A commencer le Vendredi Saint. Toutefois la récitation peut être entreprise à n'importe quelle période.)

On peut associer à la neuvaine, durant les 9 jours, la récitation du chapelet à la Miséricorde Divine :
Un Notre Père, Je vous salue Marie, Je crois en Dieu
Sur les grains du Notre Père du chapelet traditionnel, on récite les paroles suivantes :
Père Eternel je t'offre le Corps et le Sang, l'Âme et la Divinité de ton Fils Bien-Aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ,
En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.
Sur les 10 petits grains des 5 dizaines, on récite les paroles suivantes :
Par sa douloureuse Passion,
Sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.
On termine le chapelet par 3 fois l'invocation suivante :
Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel,
Prends pitié de nous et du monde entier.

Premier jour (vendredi) Demandons miséricorde pour toute l'humanité, particulièrement pour les pécheurs.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi l'humanité entière, spécialement tous les pécheurs, et immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Tu adouciras ainsi l'amertume, où Me plonge la perte des âmes. »
Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d'avoir pitié et de nous pardonner, ne regardez pas nos péchés, mais la confiance que nous mettons en votre Bonté infinie. Accueilleznous tous dans la demeure de votre Coeur très Miséricordieux, et n'en repoussez jamais personne. Nous Vous en supplions par l'amour qui Vous unit au Père et au Saint-Esprit.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur l'humanité entière, et en particulier sur les pauvres pécheurs, dont l'unique espoir est le Coeur très Miséricordieux de votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Par sa douloureuse Passion, témoignez-nous votre Miséricorde, afin que nous puissions tous louer éternellement votre Puissance. Amen.

Deuxième jour (samedi) Prions pour les prêtres et les religieux, par lesquels la Divine Miséricorde se déverse sur l'humanité.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes sacerdotales et religieuses: immerge-les dans mon insondable Miséricorde. Elles M'ont donné la force d'endurer ma douloureuse Passion; c'est par elles, comme par des canaux, que ma Miséricorde se déverse sur l'humanité. »
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la source de tout bien, multipliez les grâces dans l'âme de vos prêtres, religieux et religieuses, afin qu'ils accomplissent dignement et avec profit les actes de miséricorde, et que, par la parole et l'exemple, ils amènent leur prochain à rendre au Père de Miséricorde, qui est dans les cieux, la glorification qui Lui est due.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les élus de votre Vigne, les prêtres et les religieux, en les comblant de la plénitude de votre bénédiction. Par les mérites du Coeur de votre Fils, accordez-leur lumière et force, afin qu'ils conduisent les croyants sur le chemin du salut et glorifient avec eux votre Miséricorde infinie. Amen.

Troisième jour (dimanche) Prions pour tous les chrétiens fidèles.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi toutes les âmes pieuses et fidèles: immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Ces âmes M'ont réconforté sur le chemin du Calvaire: elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d'un océan d'amertume. »
Très Miséricordieux Jésus, qui accordez surabondamment les grâces du trésor de votre Miséricorde, recevez tous les chrétiens fidèles dans la demeure de votre Coeur très Miséricordieux, et ne les en repoussez jamais. Nous Vous en supplions par l'Amour inconcevable, dont brûle votre Coeur pour le Père Céleste.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur, les âmes fidèles, héritage de votre Fils, et par les mérites de sa douloureuse Passion, accordez-leur votre bénédiction et enveloppez les de votre protection perpétuelle, afin qu'elles ne perdent pas l'amour et le trésor de la Sainte Foi, mais qu'avec le choeur des Anges et des saints elles louent éternellement votre miséricorde infinie. Amen.

Quatrième jour (lundi) Prions pour les païens et les incroyants qui ne connaissent pas encore la Divine Miséricorde.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les païens et ceux qui ne Me connaissent pas encore. Dans mon amère Passion, J'ai également pensé à eux, et leur zèle futur consolait mon Coeur. Immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. »
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la lumière du monde, accueillez dans la demeure de votre Coeur très Miséricordieux les âmes des païens et incroyants qui ne Vous connaissent pas encore. Que les rayons de votre Grâce les éclairent, afin qu'ils puissent, de concert avec nous, chanter éternellement les merveilles de votre Miséricorde.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des païens et sur celles de tous ceux, qui ne Vous connaissent pas encore. Elles aussi sont enfermées dans le Coeur très Miséricordieux de votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Gagnez-les à la lumière de l'Evangile, afin qu'elles comprennent combien est grand le bonheur de Vous aimer. Faites qu'eux aussi glorifient dans les siècles l'étendue de votre Miséricorde. Amen.

Cinquième jour (mardi) Prions pour ceux qui errent dans la Foi.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes des hérétiques et apostats: immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Ce sont elles qui, dans mon amère agonie, Me déchiraient le Corps et le Coeur, c'est-à-dire l'Eglise. Mais lorsqu'elles s'unissent de nouveau à l'Eglise, mes blessures se cicatrisent et J'éprouve une consolation dans ma Passion. »
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la bonté même, et qui ne refusez pas la lumière à ceux qui Vous la demandent,recevez dans la demeure de votre Coeur très Miséricordieux les âmes des hérétiques, des apostats et de tous ceux qui errent dans la Foi. Que votre Lumière les attire à l'unité de l'Eglise. Ne les rejetez point de votre protection, mais faites qu'eux aussi glorifient votre Miséricorde.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des hérétiques et apostats, qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, ont gaspillé vos dons et abusé de vos grâces. Ne regardez pas leur méchanceté, mais l'Amour et la Passion amère de votre Fils, qui Vous priait avec tant de ferveur, «afin que tous soient un» (J. 17, 21). Faites qu'ils retrouvent au plus tôt cette unité, et que, de concert avec nous, ils glorifient votre Miséricorde dans les siècles. Amen.

Sixième jour (mercredi) Prions pour les petits enfants et pour les âmes qui leur sont devenues semblables.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants: immerge-les toutes dans l'océan de ma Miséricorde. Elles ressemblent le plus à mon Coeur, et ce sont elles qui Me fortifiaient dans ma douloureuse agonie... »
Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit: «Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de Coeur», recevez dans la demeure de votre Coeur très Miséricordieux les âmes douces et humbles, et celles des petits enfants. Ravissant les cieux entiers, elles sont comme un bouquet odoriférant devant le Trône divin, où Dieu se délecte du parfum de leurs vertus. Faites qu'elles demeurent constamment dans votre Coeur, chantant sans cesse l'hymne de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les petits enfants et sur toutes les âmes douces et humbles, qui sont devenues les plus semblables à votre Divin Fils, et qui Vous réjouissent, Vous le Père de la Miséricorde, en exhalant le parfum de leurs vertus au pied de votre Trône. Nous Vous le demandons, par la joie que Vous procurent ces âmes, bénissez-nous et bénissez le monde entier, afin que nous puissions honorer éternellement votre Divine Miséricorde. Amen.

Septième jour (jeudi) Prions pour ceux qui honorent la Divine Miséricorde et en propagent la dévotion.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma Miséricorde. Ces âmes ont le plus partagé ma Passion et le plus profondément pénétré dans mon esprit. Elles sont le reflet de mon Coeur Miséricordieux. Dans la vie future, ces âmes étincelleront d'un éclat particulier, et aucune d'elles n'ira en enfer. Chacune aura ma protection à l'heure de la mort. »
Très Miséricordieux Jésus, dont le Coeur est Amour, recevez dans votre Coeur plein de Miséricorde les âmes qui honorent et propagent d'une manière particulière votre Miséricorde. Dotées de la puissance même de Dieu, toujours confiantes en votre insondable Miséricorde, et répondant à la sainte volonté de Dieu, elles portent sur leurs épaules l'humanité entière, implorant sans cesse pour elle du Père Céleste pardon et grâces. Faites qu'elles persévèrent jusqu'à la fin dans leur zèle initial, et à l'heure de la mort ne venez pas à elles en Juge, mais en Sauveur Miséricordieux.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes qui vénèrent et glorifient spécialement votre plus grand attribut: l'insondable Miséricorde. Enfermées dans le Coeur très Miséricordieux de votre Fils, ces âmes sont comme un Evangile vivant: leurs mains sont pleines d'actes de miséricorde, et leur âme, comblée de joie, chante l'hymne de votre gloire. Nous Vous prions, Dieu clément, de leur manifester votre Miséricorde selon l'espérance et la confiance qu'elles ont en Vous, afin que s'accomplisse par là la promesse faite par le Sauveur, qu'Il protégera durant la vie et à l'heure du trépas quiconque honore et propage le mystère de votre Miséricorde. Amen.

Huitième jour (vendredi) Prions pour les pauvres âmes du Purgatoire.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes qui se trouvent au Purgatoire, et immerge-les dans l'abîme de ma Miséricorde, afin que les torrents de mon Sang soulagent leurs brûlures. Toutes ces âmes malheureuses Me sont très chères pendant qu'elles satisfont à la Justice Divine. Il est en votre pouvoir de leur apporter un adoucissement, en puisant dans le trésor de l'Eglise des indulgences et des offrandes expiatoires... »
Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit: «Soyez compatissants comme votre Père est compatissant» (Luc 6, 36), recevez, nous Vous en prions, dans la demeure de votre Coeur plein de Miséricorde, les âmes du Purgatoire, qui Vous sont si chères et qui satisfont à la Justice Divine. Que les flots de Sang et d'Eau, jaillis de votre Coeur, éteignent les flammes du feu du Purgatoire, afin que là aussi se manifeste la puissance de votre Miséricorde.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes qui souffrent au Purgatoire, et par les mérites de la douloureuse Passion de votre Fils, ainsi que par l'amertume dont fut rempli à ce moment son Sacré-Coeur, ayez pitié de ceux qui se trouvent déjà actuellement sous le regard de votre Justice. Nous Vous supplions de ne regarder ces âmes qu'à travers les Plaies de votre Fils Bien-Aimé, convaincus que votre Bonté et votre Miséricorde n'ont pas de bornes. Amen.

Neuvième jour (samedi) Prions pour les âmes tièdes.
Paroles de Notre-Seigneur: «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes tièdes et immerge-les dans le gouffre de ma Miséricorde. Ces âmes blessent le plus douloureusement mon Cceur. Au Jardin des Oliviers, ce sont elles qui M'inspirèrent la plus grande aversion et M'arrachèrent cette plainte: "Père, faites que ce calice s'éloigne de Moi! Cependant que votre volonté soit faite et non la Mienne!" (Luc 22, 42). Pour elles, la dernière planche de salut est le recours à ma Miséricorde. »
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la bonté même, accueillez dans la demeure de votre Coeur les âmes tièdes. Que ces âmes glacées, qui vous ont rempli d'aversion durant votre agonie au Jardin des Oliviers, se réchauffent au Feu de votre pur Amour. O très compatissant Jésus, employez la toute puissance de votre Miséricorde et attirez-les, elles aussi, dans le foyer même de votre Amour, afin qu'enflammées d'un zèle nouveau, elles soient également à votre service.
Pater... Ave... Gloria...
Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes tièdes, qui sont également l'objet d'amour du Coeur très Miséricordieux de votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Dieu de Miséricorde et de toute consolation, nous Vous supplions par les mérites de la douloureuse Passion de votre Fils Bien-Aimé, et par son agonie de trois heures sur la Croix, faites qu'enflammées d'amour, elles glorifient sans cesse la grandeur de votre Miséricorde dans toute l'éternité. Amen.

En direct du sanctuaire de Cracovie (Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde)

Voir par ailleurs Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Sites à visiter: http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com

http://www.faustine-message.com


Fond sonore tiré de Exultet

retour au sommaire

 

 

en ligne