NOUS TE SALUONS
Ô TOI NOTRE-DAME
Par Ta Sainte et Immaculée Conception,
Ô Marie, délivrez-nous du mal.

 

Chronique de Jean de Chiffalo

DE l'IMMACULÉE CONCEPTION à la VIERGE DE L'APOCALYPSE

LE ROSAIRE, Priez le Rosaire

"Nous te saluons ô Toi Notre Dame, Marie Vierge Sainte que drape le soleil, couronnée d'étoiles... ", comment à travers ces mots du cantique (*1), ne pas rester insensible  :

A la salutation de l'Ange Gabriel dans l'annonciation faite à la Mère de Dieu,
            « Je te salue, Comblée de Grâce, le Seigneur est avec toi. » ;

A son Fiat,
            « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » ;

A la prière de l'Angélus, commémorant l'annonciation et constituant le Mystère de l'Incarnation,
            « L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie - Et elle conçut du Saint Esprit. - Voici la Servante du Seigneur - Qu’il me soit fait selon votre parole. - Et le Verbe s’est fait chair - Et il a habité parmi nous. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ » ;

A la Visitation à sa cousine Elisabeth,
            «Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et béni le Fruit de Votre sein ! »

Au Magnificat,
            « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s'est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leur trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais... » ;

A la Nativité, grande révélation de Dieu aux hommes,
            « Un Sauveur vous est né ! » ;

A son Immaculée Conception que révèlent notamment les apparitions de Paris et de Lourdes, et dont le dogme a été proclamé ;

A son Assomption ;

A ses innombrables manifestations dans le monde, semblables à la constellation de la voûte céleste ;

Au miracle de Cana,
            « Faites tout ce qu’il vous dira  », ou plutôt même, « Ne faites rien sans lui ! » ;

A la passion du Christ, (couplet 2 du cantique),
             « Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix. Soutiens notre espérance et garde notre foi. Du côté de ton fils, tu as puisé pour nous L'eau et le sang versés qui sauvent du péché » ;

A la promesse de Notre-Dame de Fatima,
             « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. » ;
             
Que révèle encore le livre de l'Apocalypse (12,1),
            « Un signe grandiose parut dans le ciel : une femme revêtue de soleil, la lune sous les pieds et une couronne de douze étoiles sur la tête » ;

Et à la récitation du Rosaire, signe de la présence de Dieu, arme préconisée par Marie pour se défendre contre le Mal et pour donner une orientation à l'homme,
            «... Sainte Marie, mère de Dieu, Priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort, Amen ».

Dans ses nombreuses apparitions, pour rappeler au monde que Dieu existe, qu'en Dieu est la plénitude de la vie, la Vierge Marie soutient l'espérance du chrétien. "Aurore du Salut", "Avocate"," Médiatrice des grâces", "Mère de tendresse" et combien tant d'autres titres encore, Marie, "l'Arche de la nouvelle Alliance" s'efforce d'appliquer son plan de "sauvetage", aspirant à un nouveau titre, celui de "Co rédemptrice".

Oui, comment rester insensible à tant de Royauté que drape Marie ? Comment, tout simplement, ne pas fondre lorsque la profondeur de son Amour envahit les coeurs jusqu'à percevoir alors les paroles du Christ, "Voici ta Mère" ?
Comme il est doux à ce moment là d'esquisser un geste d'abandon, à la manière de Saint Jean, de Sainte Marguerite-Marie, et d'entendre : "Regarde ce Coeur qui a tant aimé le monde et que les hommes n'ont pas aimé en retour" (*2).

"Aurore du Salut" pour un monde déboussolé, où règne le parjure, le mensonge, le meurtre, le vol, l'adultère, la corruption, les guerres, en Toi nous est donné l'espoir.

TOI, L'IMMACULÉE CONCEPTION !

 

De par Ton Immaculée Conception, nous te saluons ô Toi notre Dame, Toi qui a mis au monde le Sauveur.

 

De par Ton Fiat, de par Ta pureté, de par Ta sainteté, nous te rendons grâce, Toi la Fille de Sion qui as permis à l'homme de pénétrer dans le mystère d'amour de Ton fils Jésus, le Christ.

 

Un constat s'impose ostensiblement, qui se dégage de la pérégrination terrestre de Ton fils Jésus : l'homme a été conçu pour aimer ! A l'image de Dieu !

 

Sous l'action de l'Esprit Saint, Dieu est entré dans Ton sein. Il Te voulait pure, immaculée,  sans taches, aseptisée  du péché originel, afin de mettre en application Son plan de  sauvetage de l'humanité.

 

Pour orienter l'homme sur le chemin de l'amour, Dieu nous a témoigné de la Vérité, de Son amour, jusqu'à en mourir.

Détail supplémentaire, et non des moindres, par sa résurrection et son ascension, Il nous a montré le chemin du Ciel, nous livrant là, le pourquoi de Sa venue : la vie éternelle pour Ses disciples.

 

Par amour pour nous, Il a voulu, après Toi, après que tu aies offert Ton sein virginal, que l'homme Le reçoive à son tour. Aussi, Il nous a donné l'Eucharistie.

 

Cependant, amer constat aujourd'hui, la présence réelle du Christ est ignorée, banalisée, rejetée ; l'Amour n'est plus aimé.

 

La nourriture du Ciel s'étant estompée sous l'apparat des bienfaits terrestres, au mépris des lois de Dieu, l'égoïsme s'est installée, entraînant inévitablement une conséquence, la charité s'est refroidie, laissant les voilures de l'Indifférence se gonfler sous les assauts tempétueux des calamités.

 

Après Dieu, le prochain s'en trouve ainsi marginalisé.

 

Avec l'Eucharistie, Dieu nous a donné aussi à partager Sa Mère, Toi Marie, une bouée de sauvetage à saisir dans ce monde chaotique.

 

Dans Ta mission, Toi, l'Immaculée dès ta conception, la Nouvelle Eve, appelée à être couronnée du titre de Co Rédemptrice, Tu tentes, au travers de Tes nombreuses manifestations dans le monde, non seulement de souligner l'ingratitude des hommes envers le Créateur, mais tu tentes surtout de nous arracher au Mal, soulignant au passage notre vocation innée de notre existence terrestre, qui est celle d'AIMER !

Leitmotiv que l'on retrouve dans les commandements de Dieu, les 3 premiers invitant la créature divine, l'être humain, à l'Amour de Dieu, et les 7 autres à l'amour du prochain !

 

De par Ton Eucharistie Seigneur, que la demeure de l'homme qui Te reçoit dans une communion d'amour, à chaque Sacrifice de la messe, soit un réceptacle de pureté qui se veut de rejeter le péché, la haine, l'immoralité. A l'image de l'Immaculée Conception !
De par ta nature de femme, Marie, tu as permis au Christ de révéler Sa loi d'Amour. Que l'homme à son tour en fasse l'écho ! Qu'il considère le sacrement de Pénitence, comme moyen de policer sa demeure afin que le sacrement de l'Eucharistie lui ouvre les portes de la Sainteté !

 

Après l'ange Gabriel, après l'étoile du Berger, à ton tour de nous dire, Vierge Marie, Toi l'Immaculée Conception, l'Arche de la nouvelle Alliance, la Femme de la Révélation, revêtue de soleil et couronnée d'étoiles : " Jésus vient ! Le Christ revient ! "

VIENS SEIGNEUR !

"Chercher avec Toi dans nos vies les pas de Dieu" (*3), "Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, ils sont chemins vers Dieu."(*4)

(*1) Cantique "Couronnée d'étoiles" (Voir Miracle à Monaco)
(*2) Sacré Coeur - Paray le Monial
(*3) Cantique "Chercher avec Toi dans nos vies les pas de Dieu, Vierge Marie"
(*4) Cantique "La première en chemin, Marie"

Chronique parue en partie à "VOICI TA MERE" Août 2011



LE ROSAIRE, Priez le Rosaire

 

 

 

 

+++

Histoire de la neuvaine à l'Immaculée Conception

L’apostolat du Chapelet des Enfants

Une jeune fille, Geneviève de Lalain-Chomel, habitant vers 1914, un petit village de la Somme, complétement indifférent au point de vue religieux, eut l’initiative de grouper chaque jour des enfants à l’église pour y réciter une dizaine de chapelet. Peu à peu, elle obtint, par eux, la récitation d’une autre dizaine le soir, en famille.
Toutes les familles où le chapelet avait été dit en commun se convertirent les unes après les autres, et quelques années plus tard, la paroisse était devenue un modèle de ferveur. Le curé du village en témoigna officiellement.
En 1927, le R.P. Voinot, rédemptoriste, ayant eu connaissance des faits, fut d’avis qu’ils devaient être publiés afin d’étendre à toute la France la dizaine quotidienne du Chapelet des Enfants.
L’apostolat du Chapelet des Enfants, s’adressant à l’origine, particulièrement aux enfants et adolescents, s’est peu à peu étendu à tous les fidèles, quel que soit leur âge.

Site Internet