ACCUEIL

LE TEMPS DES SIGNES
LE RETOUR DU CHRIST

"...Ce monde qui veut vivre sans Dieu, est en train de partir de plus en plus à la dérive. En s’opposant aux lois divines, les hommes vont droit à leur perte, d’abord celle du corps et ensuite celle de l’âme. Il est grand temps de réagir et de se convertir, car plus le temps passera et plus la Justice divine s’accomplira, que vous le vouliez ou non. Déjà, les anges exécuteurs de cette Justice divine sont en train d’accomplir les décrets divins. C’est bien l’ampleur et la gravité de vos péchés qui les ont appelés pour cette tâche difficile. Aussi, la nature va continuer à se déchaîner et les catastrophes naturelles vont elles aussi s’enchaîner les unes après les autres. Les hommes sans foi seront dans la consternation et se diront: pourquoi tout cela arrive-t-il? Qu’avons nous fait pour mériter cela?» Mais, ils ne trouveront pas de réponse, car c’est eux-mêmes, qui, par leurs offenses à Dieu, auront obtenu de telles conséquences douloureuses et dramatiques. Que ceux qui aiment Dieu, se consacrent à la prière et se sanctifient, en demandant pardon à Dieu pour les péchés de toute l’humanité. Je ne suis qu’Amour et Bonté, mais Je suis aussi le Juge établi par le Père des Cieux pour toute l’humanité. Mes bien-aimés, détournez-vous de votre conduite mauvaise et vous rencontrerez sur votre route ce Dieu d’Amour que Je suis, qui est surtout venu pour les pécheurs..." Jean-Marc - 26/3/2011 (Paroles de la Très Sainte Trinité)

Chronique LES FAUX PROPHETES

MESSAGERS DU CIEL
(Voie du Ciel et Voix des Hommes)

Liens Internet :
www.temoins-amour-esperance.fr

www.apostolidellacrocegloriosa.it
www.verginedegliultimitempi.com

 

 

Haut de page

 

 

 

 


Marthe Robin « C’est toi que j’ai choisi pour vivre ma Passion le plus pleinement après ma Mère. En outre, personne après toi ne la vivra aussi totalement et pour que tu souffres jour et nuit tu ne dormiras pas, jamais plus...» a déclaré le Christ à Marthe Robin, grande mystique, qui est restée 50 ans sans boire ni manger autre chose que l’Eucharistie hebdomadaire. Peu avant son entrée dans la Vie, le 6 février 1981, Marthe, totalement donnée à la Mère de Dieu, affirmait sa grande espérance : « Jean Paul II est le pape de Marie ; c’est elle qui l’a spécialement choisi. Nous sommes dans le temps de Marie » (www.mariedenazareth.com)

« La France tombera très bas. Plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu'elle se sera choisie. Il n'y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu et criera vers Lui, et c'est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l'Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l'Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. » Marthe Robin en 1936, "France réveille-toi", p.178 (éd. L'Icône de Marie).

*******************************

ÉCOUTE, FILLE AINEE DE L'ÉGLISE,
Travailler pour l'amour et la Gloire de Dieu !
(NB : Il serait bon d'accompagner la lecture de ce texte avec celle des Livres des Prophètes)

Dans le message du 25 janvier 2011 délivré par la Vierge Marie à Mejugorje, " Chers enfants, aujourd'hui encore je suis avec vous, et je vous regarde, et je vous bénis, et je ne perds pas l'espoir que ce monde changera en bien et que la paix régnera dans le coeur des hommes. La joie régnera dans le monde car vous vous êtes ouverts à mon appel et à l'amour de Dieu. L'Esprit Saint change la multitude de ceux qui ont dit OUI. C'est pourquoi je désire vous dire : merci d'avoir répondu à mon appel.», on relève une tonalité qui se démarque des autres messages connus depuis le début des apparitions en 1981, de par son optimisme, alors que les événements s'aggravent dans le monde, de par son originalité aussi, alors que le peuple de l'Alliance "s'attend" au châtiment de Dieu.
"La joie régnera dans le monde car vous vous êtes ouverts à mon appel et à l'amour de Dieu.", tel serait le sort final réservé à l'humanité !

Ce message se différencie ainsi, se contredit même avec d'autres révélés au monde, comme celui où la Vierge Marie a annoncé le 13 octobre 1973 à Akita (Japon) le grand châtiment :
"Comme je te l'ai déjà dit, si les hommes ne se repentent et ne s'améliorent pas, le Père infligera un châtiment terrible à l'humanité entière. Ce sera alors un châtiment plus grave que le déluge, tel qu'il n'y en a jamais eu auparavant. Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité, les bons comme les méchants, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles. Les survivants se trouveront dans une telle désolation qu'ils envieront les morts. Les seules armes qui nous resteront alors seront le Rosaire et le Signe laissé par le Fils. Récitez chaque jour les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les Évêques et les prêtres. « L'action du diable s'infiltrera même dans l’Église, de sorte qu'on verra des cardinaux s'opposer à des cardinaux, des évêques contre d'autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent seront méprisés et combattus par leurs confrères, les églises, les autels saccagés, l Église sera pleine de ceux qui acceptent les compromis et le démon poussera beaucoup de prêtres et de consacrés à quitter le service du Seigneur Le démon s'acharne surtout contre les âmes consacrées à Dieu. La perspective de la perte de nombreuses âmes est la cause de ma tristesse. Si les péchés croissent en nombre et en gravité, il n'y aura plus de pardon pour ceux-ci. »

Que faut-il penser de tout cela ?

Tout d'abord, le message du 25 janvier 2011 donné à Medjugorje, ne semble pas tant original que cela pour ceux qui se sont intéressés à la vie de Marthe Robin, celle qui sera appelée probablement à être l'une des plus grandes Saintes qu'ait connues La France. Qu'attend on pour la reconnaître ? Santa subito !
Ensuite, il faut remonter aux prophètes de l'ancien testament plus particulièrement à Osée pour tenter de déchiffrer le plan de Dieu.

MARTHE ROBIN
Grande malade handicapée, Marthe Robin a vécu chaque semaine sur son lit de souffrance la passion du Christ.
Marthe qui aura enduré auparavant ses souffrances sans l'aide de Dieu, après quelle L'ait accepté, va désormais vivre de nombreux phénomènes extraordinaires, tels extases, stigmatisations, visions, transfiguration, lecture dans les coeurs, annonces prophétiques etc.
Marthe comprend, par une grâce de Dieu, dira Bernard Peyrous, le postulateur de la cause de sa béatification, que c'est dans la maladie et par la souffrance désormais acceptée et offerte, qu'elle pourra être unie au Coeur de Jésus en Croix, le Rédempteur de tous".
Marthe en laissant son corps au Christ, "Ce n'est plus moi qui vit, c'est Dieu qui vit en moi.", va ainsi Lui permettre de communiquer avec son peuple. Il annoncera ainsi par la bouche de sa petite âme privilégiée, le règne d'Amour qui s'installera dans le monde, pour lequel la France se sera activée d'une manière prépondérante grâce à l'effusion de l'Esprit : "La France va descendre jusqu'au fond de l'abîme, jusqu'au point où l'on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d'elle, après l'avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu'il ne leur restera plus aucun moyen humain...La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C'est Elle qui sauvera la France et le monde... Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint-Esprit : ce sera la nouvelle Pentecôte, le second "avènement" du Saint-Esprit. Ce sera une ère nouvelle et à partir de ce moment se réalisera la prophétie d'Isaïe sur l'union des coeurs et l'unité des peuples... Après le nouvel "avènement" du Saint-Esprit qui se manifestera plus particulièrement en France, celle-ci réalisera vraiment sa mission de fille aînée de l'Église, et l'épreuve, en la purifiant, lui rendra son titre perdu."

PERE JOSO
Le père Joso, quand il s'est adressé aux pèlerins français venus à Medjugorje, au début des apparitions, semblait conscient de la tâche que la France allait devoir à relever pour redorer son blason de fille aînée de l'Église :
"La France, grande Nation, est, par son baptême, responsable pour le monde entier de la foi. Ses missionnaires ont été les premiers en Asie, en Afrique, dans le monde entier.
La France est grande parce qu'elle a une grande Église, de grands Saints... Mais que s'est-il passé après le Concile ? La France est devenue un désert spirituel!
La France a perdu son chemin, sa direction ; elle a perdu, semble-t-il, son Prophète. Elle a perdu son orientation, et nous ressentons cela, tous. Je voudrais vous en parler comme un ami, un frère, car je sais que la Sainte Vierge le veut, car je pense qu'Elle est là pour guérir et qu'Elle est un "signe" pour votre Église.
Jésus est presque devenu un étranger chez vous. Beaucoup de français l'ont rejeté. C'est pour cela que, par avance, la Vierge a répété partout: "Priez le Rosaire", car le Rosaire veut dire connaître Jésus, aimer Jésus, vivre Jésus.
Moïse avait entendu la voix du Seigneur "N'aie pas peur, ton bâton, je le choisis comme le signe visible de ma Présence avec toi!" "Touche, par ton bâton cette pierre, et une source jaillira ."Touche par ton bâton cette mer, et elle s'ouvrira !"
C'était le signe de la grâce de Dieu, le signe de la force de Dieu.
Eh bien, ce signe n'est pas perdu! Ce signe n'est cependant pas conservé au Louvre! II est passé maintenant dans les mains de l'Eglise. La Sainte Vierge l'appelle le Rosaire, le chapelet.
Le chapelet que tu tiens dans tes mains, c'est le signe de la Présence de Dieu avec toi. Croyez-moi, votre désert peut se changer en oasis. Pour des millions de français ce signe a été perdu ...
En chaque pèlerin français, qui vient ici, la France a un nouveau Moise qui sait tenir le signe avec amour et foi, le signe qu'est le Rosaire... Que se serait-il passé si Moise avait perdu son bâton ? Plus rien ne se serait produit, car le vrai signe, c'est celui que Dieu choisit !
Marie a choisi le Rosaire. Et le Rosaire, cette prière toujours nouvelle, cette puissance de Dieu qui se déverse en nous et fait de nous un seul coeur et une seule âme, ce signe dans tes mains que tu dois mettre en tant d'autres mains... C'est le chapelet qui sauvera la France! Et tous, nous y gagnerons...! "
Le Rosaire, oui, "l'arme" ou le bâton, signe de la présence de Dieu, pour donner une orientation à l'homme !

OSEE
Avant de vivre cette Pentecôte d'Amour annoncée, il est permis de penser que l'humanité aura du mal à esquiver des tribulations prophétisés, qui ont déjà débuté et qui devraient aller crescendo puisque l'homme dans son enfoncement dans le péché, continue, de toute évidence, à faire la sourde oreille aux admonestations de Dieu et aux nombreux appels à la conversion de la Vierge Marie, clamant dans la douleur et avec empressement, par des lacrymations et des larmes de sang, ce retour vers Dieu.

Pour tenter de comprendre les raisons des drames qui oppriment le peuple de l'Alliance, que l'on pourrait aisément assujettir aux réprimandes de Dieu, sans nul doute possible, il est nécessaire de vivifier son intelligence en s'offrant au souffle Divin. Dans le silence du désert de son coeur, à l'écoute de Dieu, notre cheminement vers Lui pourrait nous amener des lors à nous ouvrir au message d'Osée dont la compréhension était jusqu'alors réservée aux sages.

Osée, prophète pour tous les temps, et plus particulièrement pour le notre, mot a double sens qui n'a pas uniquement la signification de Devin, se veut d'être par excellence un témoin de Dieu, car il met en évidence, comme une comparaison et une similitude à la fois, sa vie conjugale et la relation d'Amour entre Dieu et son peuple.

Cependant, comment ne pas percevoir dans tous les malheurs de la terre qui dénaturent l'acte d'Alliance, une volonté de Dieu à se défaire de son engagement ? Comment, dans un monde déboussolé, ne pas se laisser aller à imaginer la perfidie d'un Dieu destructeur ? "Catastrophes en tous genres, épidémies, guerres, mal de vivre" amenant une interrogation bien légitime, "si Dieu existe, où est Il ?"

Pourtant la lecture d'Osée devrait nous apporter une explication qui démontre la responsabilité de l'homme dans les conséquences du dérèglement physique, moral et économique de notre planète.
Défenseur de Dieu, le prophète est avant tout le narrateur d'un jugement qui devrait ainsi permettre aux détracteurs, s'ils devaient être touchés par la Grâce, de se défaire d'une idée bien établie, l'impassibilité ou le désintéressement du Créateur devant tous ces drames.
Cela pourrait être cependant vrai si on faisait abstraction de l'Amour Miséricordieux de Dieu pour son peuple (*1), comme nous allons nous en rendre compte en prenant connaissance du réquisitoire d'Osée dont la particularité est de mettre l'accent sur le "drame" de Dieu qui voit corrompue son Alliance avec son peuple voué aux idoles !

LE CONTEXTE DE L'HISTOIRE
Tout commence lorsque Dieu demande à Osée de prendre pour épouse Gomer une prostituée, "car le pays ne faisait que se prostituer en se détournant du Seigneur". De leur union, vont naître trois enfants aux noms choisis par Dieu, bien expressifs, des oracles prophétiques en fait, afin de révéler la volonté du Tout Puissant : Izréel, pour indiquer qu'Il brisera la puissance d'Israël, le peuple élu, à cause du sang versé à Izréel ; Lo-Rouhama ou non-Aimée, une fille, pour souligner l'intention du Créateur : "car je n'aurai plus d'affection pour la maison d'Israël ; et un autre fils, Lô-Ammi, "car, clamera l'Eternel, vous n'êtes pas mon peuple, et je ne suis pas votre Dieu".
Gomer retourne à la prostitution préférant placer sa confiance en ses nombreux amants, n'ayant pas compris qu'elle devait sa subsistance à son mari.
A la suite de quoi, l'attitude d'Osée, témoignera d'une intention répressive envers sa femme adultère. Pourtant, en dépit de l'infidélité de son épouse, pour qui, il voue un amour très fort, il ne pourra se montrer vindicatif. Ainsi même, il va l'aimer à nouveau et pour toujours.
Cet épisode de la vie d'Osée projette en fait les sentiments de Dieu envers son peuple qui s'est éloigné de Lui depuis la sortie d'Egypte, qui sont l'amour, la déception, la colère, l'instinct du châtiment, l'amour renouvelé. Ainsi, l'affectivité d'Osée se veut d'être un message prophétique. Osée vouait à sa femme un amour contractuel sans demi mesure. Par transposition, Dieu voue à son peuple un amour incommensurable, plus fort qu'une volonté d'exercer Sa justice dans le châtiment, comme le prophète en fut empreint.
S'il doit y avoir châtiment, cependant, c'est uniquement dans un but de souligner les errances d'un peuple enclin à persister dans son infidélité, à faire la sourde oreille aux lamentations de Dieu.

L'AMOUR DE DIEU ET DU PEUPLE DE L'ALLIANCE
Gomer s'était fourvoyée avec ses amants, dans une prostitution sacrée, à la quête d'eau de semence, vitale à la vie. Ce n'est pas sans rappeler l'épisode de la Samaritaine à qui le Christ révèle : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »
Dieu aime l'Homme, et est disposé à lui donner la source de vie. Certains, comme la Samaritaine, sont disposés à répondre aux attentes de Dieu. La confiance, n'est elle pas un premier acte d'amour ? A partir de là, les choses restent plus faciles pour dire, "Que Ta volonté soit faite.."
Marthe en a fait l'expérience ! Ce n'est pas tant d'avoir accepté de partager ses souffrances avec le Christ, mais de s'être résolue à aimer : Voici ce qu'elle écrira dans son journal : "Souffrir apprend la charité, l'abandon à Dieu, le détachement. Souffrir apprend à voir et à comprendre. Souffrir apprend à soulager, à compatir, à consoler ceux qui souffrent." L'amour sera devenu plus fort que la souffrance !
Lorsqu'elle modela sa volonté en s'abandonnant à Dieu, Marthe dira : "Je suis avide, j'ai vraiment faim et soif de travailler pour l'amour et la Gloire de Dieu..."
Autrement dit, "faire la volonté de Dieu", n'est plus ni moins que de "travailler pour l'amour et la Gloire de Dieu". Le Christ d'ailleurs en a été le précurseur de cette réalité, lorsqu'il eut confié à ses disciples dans l'épisode de la Samaritaine : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son oeuvre. »
La recherche de la connaissance de Dieu, par l'écoute de la Parole, concrétise la volonté de l'homme à témoigner de son amour pour le Créateur . « ... Nous l'avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c'est vraiment lui le Sauveur du monde. », dirent les samaritains à la femme. Autrement dit, "Nous t'avons écouté, nous te croyons."
Dieu donne, se donne par amour et en espère quelque peu de la part des Hommes. Mais ceux-ci ne le Lui rendent pas vraiment, n'hésitant pas à écouter la même mélodie qui a endormi Eve puis Adam, comme ce fut le cas aussi des fils d'Israël, qui se montrèrent même ingrats pour leur libération de l'esclavage en Egypte. Ils avaient eu soif eux aussi durant l'exode, mais au lieu de se tourner en toute confiance vers leur libérateur, ils se mirent à douter, en dépit pourtant de signes visibles de la présence de Dieu sur leur chemin, défiant et L'accusant même : « Le Seigneur est-il vraiment au milieu de nous, ou bien n'y est-il pas ? »
L'alliance de Dieu avec son peuple avait pourtant si bien commencée. Dieu qui ne veut pas l'esclavage des hommes enclin à se compromettre facilement avec les dieux Baals, remet constamment son projet au goût du jour : sortir son peuple "d'Egypte", le tirer du péché.
Le livre d'Osée en est un pur exemple. Il met en évidence le comportement d'une génération tantôt tournée vers Dieu et ses commandements, davantage par crainte que par amour, et tantôt tournée vers Baals, orientation justifiée par la nécessité qui relève du désir légitime d'obtenir de l'eau, à n'importe quel prix.
Laissons parler un de ces hommes : " Puisque Dieu est loin, inventons une religion pour souhaiter la pluie, dressons des pierres en guise de sexe pour insuffler à Baal des idées de procréation, de germination, afin qu'il nous envoie notre semence. On a tellement besoin d'eau. Immolons des jeunes filles, immolons nous, fille ou garçon..."
Que fait on de la confiance au Vrai Dieu dans tout ça ?
Cette situation n'est pas unique aux générations passées, il en va de même pour notre époque, où les choses se sont un peu plus aggravées. Le péché affaiblit la relation avec Dieu. Le pécheur ne recherche plus le repentir, laissant peu à peu éloigner l'union qu'il avait entretenue avec Dieu au tout début, dans les sacrements. Et un beau jour, écrasé par le poids de la vie, on pourrait l'entendre dire, "Je n'ai plus la foi". Et l'on se remet à penser alors au nom choisi par Dieu pour désigner le troisième fils d'Osée, Lô-Ammi (Point mon peuple)
Le prophète avait constaté que son peuple courait à la perdition pour s'être fourvoyé, et avait appelé au repentir : "Revenez au Seigneur ; dites lui : "Pardonnez tous nos péchés, Accueillez notre bonne volonté."
Le message est toujours d'actualité, les hommes sont exhortés à se convertir pour obtenir la Miséricorde et la Grâce de Dieu. Tout comme Gomer qui s'était laissée attendrir, Dieu attend de son peuple le repentir pour l'aimer à nouveau.
Ezéchias, dans le livre d'Isaïe, est un de cela. Dans une prière fervente et avec des larmes de repentir, il a supplié Dieu, alors que ses jours étaient comptés. Dieu, en réponse, s'adressa à lui par l'intermédiaire du prophète, en ces termes : "Va dire à Ézéchias : Ainsi parle Yahvé, Dieu de ton ancêtre David. J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Je vais te guérir; dans trois jours, tu monteras au Temple de Yahvé. J'ajouterai quinze années à ta vie. Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assyrie, et je protégerai cette ville. " (Is 38, 5-6)
Le salut est donné à chacun et offert à tous !
Osée n'est pas le seul à dénoncer l'infidélité et l'idolatrie d'un peuple, Ezechiel, notamment, en trace une ligne parallèle. Il a aussi prôné la restauration de ce peuple de l'Alliance.

LES ERREMENTS D'UN PEUPLE
Alors que l'espoir d'un règne d'amour se profile à l'horizon, la probabilité d'un tel événement pourrait paraître difficilement envisageable tant la fréquentation des lieux de culte au Seigneur est loin de répondre à Son Amour. L'apostasie semble avoir atteint un paroxysme. Dieu est devenu lointain dans un monde déboussolé. La quête d'idoles, tel le culte du sexe, est devenu nécessaire à l'homme pour aspirer au bonheur.
Autrement dit, la méconnaissance de Dieu a conduit l'homme à se fourvoyer dans une recherche de biens éphémères et infertiles.
Aujourd'hui, amer constat, l'Alliance vacille par la volonté de l'homme. La baisse des baptêmes, des communions ou encore le rejet de l'Eucharistie en sont la démonstration. "La résurrection, qu'est ce que c'est ?", demande celui a qui le Christ est étranger. "Je préfère plutôt croire en la réincarnation, je me sens mieux de savoir qu'il y a une autre vie ! "
Empreints d'une philosophie découlant de Nietzche, Marks ou encore Freud, invectivant l'homme à se passer de Dieu pour avancer seul dans la vie, beaucoup vont fricoter avec le péché originel et rompre leur Alliance avec Dieu.
La lecture des Rois et du livre des Chroniques, notamment, illustre parfaitement le sujet soulignant l'infidélité des hommes envers Dieu. Ce sont les mots du prophète Zacharie, pleins de sens et lourds de conséquence, qui interpellent "... Puisque vous avez abandonné le Seigneur, le Seigneur vous abandonne..."(Deuxième livre des Chroniques 24)

On ne veut plus du Sauveur du monde, cela est devenu une certitude. On ôte les crucifix des établissements publics, voire catholiques. Au nom de la loi, l'étranger d'Osée se fait fort de demander le retrait de signes religieux chrétiens, qu'il désigne comme ostentatoire. Dans certaines villes, on a même vu à la Noël, des crèches sans l'enfant Jésus. On tente de supprimer les fêtes religieuses chrétiennes des agendas européens.
Le recours à la divination et l'endoctrinement par les sectes occultes et diaboliques, s'ajoutent encore à l'acte de rejet de Dieu par l'homme.
La pratique du catéchisme est boudé par les enfants, raison justifiée par la nécessité de pratiquer un sport ou autre activité de loisirs dans ce créneau horaire. Une constatation, à l'époque d'Osée, il avait été question aussi de "nécessité" pour banaliser Dieu !
Que dire aussi des plus grandes fêtes religieuses telles Pâques, Noël, la chandeleur ? Elles sont devenues tout bonnement païennes, relevant du paganisme. Il fut un temps ou le contraire était de mise, quand les autels païens étaient transformés en oratoires chrétiens. L'objet le plus approprié pour définir la résurrection du Christ reste l'oeuf en chocolat, étouffant là, la Foi et l'Espérance. Pour la naissance du Christ c'est l'arbre de Noël, les jouets et une table dodue, rendant incognito la venue du Sauveur. Quand à la chandeleur, la présentation de Jésus au temple, ce sont les crêpes qui en ont la primauté en éteignant la "Lumière pour éclairer les nations" !
Les commandements de Dieu sont mis à mal eux aussi, la destruction de la vie dans le ventre des mères n'est pas sans rappeler l'épisode de la Fuite en Égypte avec le meurtre des enfants de moins de deux ans dans la région de Bethléem. Les enfants sont atteints encore, quand les familles sont brisées par le divorce du couple.
Les manipulations génétiques, la bioéthique, le clonage ont fait de l'homme un dieu ; il est devenu lui-même un dieu Baal. Quant au dieu Mammon, à la course à l'agent pour laquelle on use de fourberie, il n'est pas sans provoquer des injustices et des drames.
Les péchés ne sont plus avoués ; comment la Miséricorde de Dieu peut elle s'exercer à l'homme si celui ci ne la recherche pas dans le sacrement du pardon, dont la Nouvelle Alliance (*2), sang du Christ, Sauveur du monde, en est le maître ? Face aux désordres psychiques qui relèvent pour certains des conséquences du péché, l'homme n'a comme seul recours que de rendre visite à un "psy". Mais ne sait-il pas, si son esprit n'était pas pourvu d'un vide spirituel, qu'une confession sincère pourrait l'en délivrer ?
La foi s'est refroidie, c'est une évidence, jusqu'à s'éteindre, et avec cela, l'amour, supplanté par la méchanceté. "... Il n'y a ni sincérité, ni amour du prochain, ni connaissance de Dieu dans le pays. Il n'y a que parjures et mensonges, Assassinats, vols et adultères ; On use de violence, on commet meurtre sur meurtre" (Osée 4,1-2). Ils sont plongés dans la corruption, (9,9) Vous avez cultivé le mal, moissonné l'iniquité, mangé le fruit du mensonge (10, 13). Osée complète son réquisitoire en ajoutant que la corruption les injustices et les manigances du pouvoir minent la terre.
Et l'on se remet à penser alors à Akita, à Notre Dame de tous les peuples, à Sa prière transmise à Amsterdam : "Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père, répands à présent Ton Esprit sur la terre. Fais habiter l’Esprit Saint dans les coeurs de tous les Peuples, afin qu’ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre. Que la Dame de tous les Peuples, la bienheureuse Vierge Marie, soit notre Avocate. Amen."
Dans ses nombreuses apparitions, pour rappeler au monde que Dieu existe, qu'en Dieu est la plénitude de la vie, la Vierge Marie soutient l'espérance du chrétien. Aurore du Salut, Avocate, médiatrice des grâces et combien tant d'autres titres encore, Marie, l'Arche de la nouvelle Alliance est en train d'appliquer son plan de sauvetage, aspirant à un nouveau titre, celui de Corédemptrice. Adviendra t il en même temps que le Retour du Christ, au moment ou doivent s'accomplir Ses paroles : "Quand je reviendrais sur terre trouverai je la foi ?"

LES TROMPETTES D'EZECHIEL

Seigneur, les cors sonnent, mais le peuple n'entend plus.
Le vacarme de la course effrénée à l'argent et au vice les couvre.
Toi même, n'entends-tu pas ce vacarme ?
Les pierres mouillées de larmes, elles-mêmes crient et ne sont pas vues.
Depuis que la terre tourne, ton peuple, à chaque rotation, a montré son infidélité;
tes guetteurs, à chaque fois, l'ont délivré des chaînes de l'esclavage, parce qu'ils ont été entendus.
Mais aujourd'hui, ta justice ne semble plus écoutée;
ils ne sont pas muets pourtant tes guetteurs ?
Combien, s'ils savaient que le péché est la cause de notre perte,
ne seraient-ils pas du nombre des guetteurs ?
Devant l'impuissance de tes sentinelles,
viens Seigneur au secours de ton peuple.
Vois comment est grande leur détresse;
ou est la paix, ou est la sécurité ?
Entends les cris de ceux qui souffrent de la conséquence de la dépravation du monde.
Vois ces enfants touchés dans leur pureté et dans leur vie, leur innocence souillée par le mal,
soustraits à l'amour des siens, comme en témoignent les avis de recherche étalés sur les murs.
Entends ma révolte et mes pleurs;
ne reste pas insensible à ma tourmente et à la détresse de celles qui ont enfanté.
Regarde le désespoir de ces enfants victimes du tourbillon dévastateur de la déchirure du noyau familial.
Ecoute la prière de Jean-Paul II,
"Que l'enfant qui se forme dans le sein de sa mère soit reconnu comme personne humaine..."
Considère tous ces enfants sous l'emprise de la malveillance des hommes.
Insuffle Seigneur l'Esprit de vérité à nos dirigeants, guide les dans leur justice,
afin que, face à la menace des hommes, ils donnent à l'enfant des droits sans failles à l'innocence.
Fais que sa blancheur ne soit plus maculée, mais délivre-nous du mal. Amen.
O Vierge Marie, Immaculée Conception, pure et sans tache, protège tous tes enfants.

LE CHÂTIMENT
Les reproches d'Osée à son épouse ne sont qu'un prétexte à Dieu pour s'exprimer sur les errements de son peuple.
Avant toutes choses, on ne peut qualifier les états d'âme de Dieu avec une rigoureuse précision, même si l'on est inspiré. Qui connaît les pensées de Dieu ? Ses desseins ? Qui a Sa connaissance ? Suis-je le Créateur ou une créature ? Nos yeux l'ont ils vu pour apporter un jugement, même positif ?
Marthe Robin "voyageait" beaucoup. Dieu révélait à son esprit, parfois aussi la Vierge Marie, des événements "extra muraux" qui lui permettaient d'être précise dans les détails lorsqu'elle parlait du sujet. Dieu et Marie s'imprégnaient en elle, et exposaient Leur amour. Mais pouvions-nous le mesurer ? A entendre Marie, à Medjugorje dire "Si vous saviez combien je vous aime, vous pleurerez de joie !", on ne peut que l'affirmer.
Mais nous sommes des hommes. A ce titre, quand on dit que Dieu est Amour, on ne peut maîtriser ce mot qu'avec un langage humain. Et lorsqu'on dit, "Dieu se donne", on évalue un peu mieux son degré d'Amour.
Et inversement, il faut tant de mots à l'homme pour comprendre le langage de Dieu pour désigner l'expression AMOUR. Les commandements, l'Évangile, les sermons d'Église, etc., il faut tant d'écrits, tant de paroles, pour ne retenir, non pas un ordre, un conseil, une lamentation, mais une réjouissance : "Aime !", tout simplement.
Il en va de même pour la colère. Venant d'une créature de Dieu, comment la définir, sans risquer de se tromper ?
Dieu, en fait, n'est qu'Amour dans Sa colère ! Osée nous éclaire à ce sujet, révélant dans "son tribunal" les sentences de l'Éternel :
1 - La prostituée (le peuple de l'Alliance) courrait vers ses amants (faux dieux) : Je (Dieu) vais l'empêcher de courir vers eux. (Une immobilisation forcée, une hospitalisation par exemple, pour donner matière à réfléchir).
2 - Elle n'a pas compris que c'est Moi (Dieu) qui lui procurait tous ses bienfaits : Je (Dieu) vais l'appauvrir... ("Vous vous obstinez de pécher, je vais vous résister c'est pourquoi je vais vous appauvrir", comme cela en fut le cas avec le fils prodigue)
3 - A la recherche des idoles et de Baal, elle M'oubliait, Moi le Créateur ! : C'est pourquoi, Je vais la tirer à Moi, la conduire au désert pour parler à son cœur. Fidèle à Ma parole donnée, Je vais exercer ma Miséricorde... (Avec le nouveau Testament, il y a lieu d'inter-changer la prostituée avec le fils prodigue). "Reviens au Seigneur, car ce sont tes fautes qui t'on fait trébucher." (Osée 14-2)
La résistance de Dieu n'est pas de détruire, mais de corriger, un plan salutaire pour l'humanité afin de lui éviter la condamnation éternelle de l'enfer, qui n'est autre que la privation de la Gloire de Dieu. Saint Paul dira à ce sujet là, "Dieu nous châtie pour notre bien, pour nous communiquer Sa sainteté." (Hébreux 12:10).
La correction de Dieu doit nous emmener à Le craindre et non pas à nous rebeller, à comprendre notre faute, dans un but de nous corriger. "Celui qui se souvient de la correction prend le chemin de la vie, Mais celui qui oublie la réprimande s'égare." (Proverbes 10,17)
N'y a t'il pas lieu aussi de considérer la folie destructrice de l'homme pour laquelle Dieu interviendrait afin de l'empêcher de s'autodétruire, moralement et physiquement ?
Par sa conduite irresponsable, ou encore dominatrice, lorsque l'avidité du pouvoir engendre des manipulations sournoises, tout autant destructrices, n'est ce pas aussi un argument pour le Créateur de montrer Sa toute puissance parce qu'Il a entendu les cris de détresse de ses enfants, comme ceux des esclaves d'Egypte, captifs du Mal, dont leur unique désir est de partager une liberté salvatrice que seuls les Commandements apportent.
Les fléaux de Dieu, ou plutôt les attaques du Mal, prennent chaque jour une tonalité d'une intensité qui va en s'accentuant, justifiant l'éloignement de Dieu encore plus souligné de la part de l'humanité.
Le monde vit les moments révélés par L'Apocalypse, qui démontre la soudaineté de l'avènement du Christ en Gloire. L'actualité est là pour nous le rappeler. Si l'on se réfère aux oracles d'Osée, pour n'en citer qu'un : "les bêtes sauvages disparaissent ; Même les poissons de la mer disparaîtront." (4,3), confirmé par le message de la Salette, « Il y aura des pluies d'une grêle effroyable d'animaux », comment ne pas être déconcerté de la mort inexpliquée d'oiseaux et de poissons dans le monde. Une trentaine de cas ont été recensés. Le Journal "Midi Libre" rapporte d'ailleurs dans ses colonnes du 4 avril 2011, " Les pluies d'oiseaux morts aux USA et en Suède relancent les thèses apocalyptiques."
Les séismes, le Tsunami, la catastrophes nucléaire du Japon, autant de drames qui donnent à penser à certains de l'imminence de la fin du monde, où 2012 serait l'année fatale, ce qui laisse entendre que nous avons affaire à un Dieu destructeur.
Il n'en est rien de tout cela !
Le message d'Akita, avec les drames qui se sont produits au Japon, se veut d'être un avertissement dans l'avertissement, il n'est en aucune manière porteur d'idée millénariste, d'autant que le prophète Osée indique que Dieu n'exercera pas son instinct de destruction, clamant que son Amour pour les hommes reste le plus fort : "...Mon coeur est bouleversé, je n'exercerai pas ma colère...car je suis Dieu et non pas homme."(11,8-9)
Après le déluge, Dieu en fit la promesse, "Désormais je ne maudirais plus la terre à cause de l'homme - car les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse - et je ne frapperai plus tous les êtres vivants, comme je l'ai fait. Tant que la terre durera, semailles et moisson, froidures et chaleurs, été et hiver, jour et nuit ne cesseront plus. "(Génèse 8, 21-22)
Il n'en est pas moins vrai que la teneur du message d'Akita est d'une réelle gravité. Il reste conditionnel comme ce fut le cas avec Ninive où les habitants décidèrent de jeûner et de se repentir.
Dieu usera de tout son Amour pour tenter d'amener son peuple à reconnaître le Christ comme Sauveur du monde avant son Retour en Gloire, comme Osée l'a prophétisé. Tous pourront voir la Lumière de l'Esprit Saint, pareillement à Saint Paul qui en fut atteint. Cependant beaucoup ne pourront supporter de la voir car ils prendront conscience de leur âme entachée gravement, avec le regret ne n'avoir pas pris le temps ou la décision d'écouter la Parole de Dieu.

ECOUTE, ECOUTE... QUE TA PAROLE SEIGNEUR REVEILLE NOTRE FOI
Un scribe, s'avança vers Jésus et lui demanda : " Quel est le premier de tous les commandements?" Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l'Unique et qu'il n'y en a pas d'autre que lui. L'aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. » (Marc 12,28-34)

Si l'homme a oublié Dieu, Dieu ne l'a pas oublié. Dans son Amour, Dieu veut amener son peuple dans le désert, c'est à dire l'amener en retrait, où Il parlera à son coeur d'une manière personnelle pour espérer son repentir et du coup son retour en Grâce. Ce sera l'étape de la Purification, annoncée de ci, de là, où chacun verra l'état de son âme en pleine Lumière, et où la plupart pourront reconnaître Jésus Christ comme vrai Dieu, mort et ressuscité pour chacun de nous. Elle devrait sonner le grand réveil de la fille aînée de l'Église. Celle-ci devrait renaître à la Nouvelle Pentecôte prophétisée par Marthe Robin.
L'homme doit se préparer à cette rencontre qui pourrait être brutale à certains. Il doit préparer sa route au Seigneur. Il en a les moyens. Il se doit avant toutes choses de se poser, de s'arrêter un moment, loin de toutes cohues, de prendre le temps de regarder la nature et d'écouter dans le silence, car aujourd'hui on n'écoute plus, donc on ne peut croire. Une retraite dans un Foyer de Charité, en communion avec Marthe, avec son amour, est tout indiquée. Le silence ne donne pas Dieu ; Dieu se donne dans le silence. A partir de là, il pourra se trouver dans des dispositions d'une rencontre intime avec Lui. La prière, la connaissance de sa Parole et les actes d'Amour l'amèneront ensuite lentement, à la Sagesse de Dieu, lentement, tout doucement. Son coeur s'ouvrira à Dieu, à la mesure d'une fleur qui s'ouvre au soleil, jusqu'à s'épanouir.
La source de tout Amour, c'est Jésus. Nous nous devons de Lui montrer que nous l'aimons. Ce serait de l'ingratitude que de penser autrement. Si la boussole à un Nord, les rachetés doivent s'orienter vers la Croix et la Vénérer. Il leur faudra pour cela se détourner de la route qui conduit à ses "amants" et à son infidélité. Les pèlerinages, les méditations, les retraites en prière, autant de moyens pour les y aider.
Nous ne devons pas nous contenter de dire "Seigneur, Seigneur", mais d'user d'actes d'amour. Le but du chrétien, aimer d'avantage, de l'Amour dont Dieu l'aime !
Pour renouer l'alliance avec Dieu, un repentir sincère est nécessaire au pécheur dans le sacrement de réconciliation. "Repentez-vous et croyez à L'Évangile ! ", tel est le principal message de Saint Jean Baptiste, celui qui a préparé la route au Seigneur.

Grâce à la Vierge Marie qui insiste sur l'urgence de la conversion, sans menace ni chantage, beaucoup reviennent lentement au Seigneur. Avec les larmes d'une mère, Elle nous supplie, comme Elle a pu le dire aux enfants de Pontmain "MAIS PRIEZ MES ENFANTS, DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS, MON FILS SE LAISSE TOUCHER."

"Dieu se laisse toucher !", Osée nous l'avait déjà laissé entendre : Voici la réponse du Seigneur : "Je les guérirai de leur infidélité, je leur prodiguerai mon amour, car je suis revenu de ma colère."( 14 2-10)

J. de C. (7/4/2011)

Voir par ailleurs : A Dieu Louange et Gloire

(*1) Si Gomer est l'épouse d'Osée, elle représente la nation d'Israël ; Israël représente le peuple de l'Alliance (l'épouse de Dieu) dans la lecture juive. Dans la lecture chrétienne, c'est l'Eglise, puisque le Christ est la nouvelle Alliance ! (Luc 22.20)
(*2) « Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : "Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous." » (Luc 22,20)
« Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente. » (Hebreux 7,22) qui signifie que nous pouvons atteindre Dieu directement grâce au Christ
« Combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, S'est offert lui-même sans tâche à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! Et c'est pour cela qu'Il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis. » (Hébreux 9.14-15) qui confirme que le pardon des péchés n'est possible que grâce à la Nouvelle Alliance.



Je vous invite à répondre à mon Appel


CATALINA RIVAS

AUTRES


16974