"Mes enfants, ceci est un temps de veille. Dans cette veille je vous appelle à la prière, à l'amour et à la confiance"

Le message avec la parallèle des méditations du Rosaire

Prier le Rosaire avec le coeur

Je vous invite à devenir Apôtres de l'Amour
Mon coeur Immaculé sera ton refuge

Consécration à Marie

MEDITATIONS ET INVITATION DU MESSAGE DE MEDJUGORJE
M E S S A G E S
ET
M E D I T A T I O N S
MESSAGE du 2 mars 2018
... Mais vous ne serez comblés que lorsqu’en vous-mêmes seront unifiés âme, corps et amour...
Une approche de la question sur le site : http://ananie.over-blog.com
"Mon âme tend à oeuvrer pour l'amour, mais mon corps retient mes actions ou corrompt cette volonté"
MESSAGE du 2 mars 2018
Chers enfants, de grandes choses le Père Céleste a faites en moi, comme il en fait en tous ceux qui l’aiment tendrement et qui le servent fidèlement, avec dévotion ! Mes enfants, le Père Céleste vous aime et c’est grâce à son amour que je suis ici avec vous. Je vous parle, pourquoi ne voulez-vous pas voir les signes ? Auprès de Lui, tout est plus facile. La souffrance vécue avec Lui est plus aisée car il y a la foi. La foi aide dans la souffrance et la souffrance sans la foi conduit au désespoir. La souffrance vécue et offerte à Dieu, élève. Mon Fils n’a-t-il pas racheté le monde par son douloureux sacrifice ? Moi, sa Mère, j’étais présente à sa souffrance et à sa douleur, comme je suis présente à vous tous ! 
...
  Tant de souffrance, devant tant d'ingratitude, nous implorons Ta Miséricorde mon Dieu.
Pardon, pour n'avoir pu, ou n'avoir su, ou n'avoir pas voulu jusque là, mettre en application Ta loi d'Amour proposée aux hommes, depuis Ta création.
Vierge des douleurs, Sois compatissante et Miséricordieuse, si, à l'heure de la mort, notre esprit endurci éprouve peu de réticence à regretter une vie qui a peu fait pour cheminer auprès de Dieu, qui a montré peu de docilité à emprunter le chemin qui conduit à la Vérité.
Toi la femme prévenante de Cana, nous ne pouvons qu'être meurtris, mais aussi reconnaissants à ta douleur de mère affligée. Que les larmes que tu as tant déversées jusqu'à aujourd'hui - que nous voudrions essuyer, à l'instar de sainte Véronique, qui rappellent la blessure ouverte sur le côté de Ton Fils Jésus - se mélangent à des larmes de consolation et se deversent comme une pluie de grâce et de bénédiction sur le monde. Nous te le demandons en suppliant !
MESSAGE du 2 février 2018
...mais vous, petits enfants, regardez les créatures de Dieu qu'Il vous a données dans la beauté et l'humilité
...
RENDONS GRÂCE À DIEU
Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, Nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père. Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ, avec le Saint-Esprit Dans la gloire de Dieu le Père.
MESSAGE du 2 janvier 2018
Chers enfants, quand l’amour tend à disparaître sur terre, quand ....
Vidéo des commentaires de sr Emmanuel
Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. (Matthieu 24 -- 11 à 13 )
MESSAGE du 2 janvier 2017
Chers enfants ! Mon Fils était source d'amour et de lumière quand, sur la terre, il parlait au peuple de tous les peuples. Mes apôtres, suivez sa lumière ! Cela n'est pas facile. Vous devez être petits. Vous devez vous faire plus petits que les autres, et,à l'aide de la foi, vous remplir de son amour. Sans la foi, aucun homme sur la terre ne peut vivre une expérience miraculeuse. Je suis avec vous ; je me révèle à vous par ces venues, par ces paroles, je désire vous témoigner mon amour et ma sollicitude maternelle. Chers enfants, ne perdez pas votre temps en posant des questions auxquelles vous n'obtiendrez jamais de réponses. A la fin de votre vie terrestre, le Père Céleste vous les donnera. Sachez toujours que Dieu sait tout, que Dieu voit, que Dieu aime. Mon Fils très cher illumine vos vies et disperse les ténèbres; l'amour maternel qui me porte vers vous est ineffable, mystérieux mais réel. J'exprime mes sentiments envers vous : amour, compréhension et bienveillance maternelle. De vous, mes apôtres, j'attends des roses de prière qui doivent être des actes d'amour. Ce sont les prières les plus chères à mon cœur maternel. Je les présente à mon Fils qui est né pour vous. Il vous regarde et vous écoute ; nous vous sommes toujours proches; c'est un amour qui appelle, qui unit, qui convertit, qui encourage et qui remplit. C'est pourquoi, mes apôtres, aimez-vous toujours les uns les autres et par-dessus tout, aimez mon Fils ! C'est le seul chemin vers le salut, vers la vie éternelle. C'est ma prière préférée qui remplit mon cœur d'un magnifique parfum de rose. Priez, priez toujours pour vos bergers, afin qu'ils aient la force d'être la lumière de mon Fils. Je vous remercie.

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus
Vivre d'amour - Aimer c'est tout donner

AIMEZ-VOUS TOUJOURS LES UNS LES AUTRES

LA CHARITE CHRETIENNE (http://apotres.amour.free.fr/chroniques/charite.htm): Vaste sujet, là, qui se veut d'être le reflet du Christ. Normalement ! Je me souviens - c'était à l'occasion d'une journée du grand jubilé de l'an 2000 à Rome, sur la place St Pierre - avoir senti dans mon dos la pointe d'un parapluie. Deux légers coups qui ne m'occasionnèrent aucune souffrance physique ; ce n'était pas comme un couteau. Moralement, c'était tout autre. J'avais hissé "mon" drapeau français, en bordure d'allée de l'enceinte réservée, pour montrer au pape que la France l'aimait. Mais ne le savait-il déjà ?(1) Je savais mon drapeau haut, ne voulant gêner. En fait, je me trompais dans mon appréciation, car, à l'issue de la solennité, le coup de parapluie me le démontra. Le coup avait été dans le dos, je ris encore, s'il m'avait été asséné sur la tête. Etais-je l'agresseur ou l'agressé ? Entre chrétiens, comment l'agressivité peut-elle trouver place dans les actes quotidiens ? N'est-ce pas l'Amour, mot inventé par le Christ, son leitmotiv, qui doit modeler le cœur de chacun ? A la décharge de l'agresseur ou de l'agressé, c'était un italien (une) ; ne dit-on pas que les italiens parlent avec les mains ? Comme si cela ne suffisait pas, elle usa aussi d'un sourire, court, mais qui en disait long sur la morgue qu'elle exprimait. Mais c'était une religieuse dont l'habit ecclésial présente une grande responsabilité par le modèle de vertu à professer. Chacun de nous a cette responsabilité devant Dieu, avec habit ou sans habit. Combien d'exemples qui en découlent, se rapportant à des entorses à l'amour, n'y aurait-il pas encore à raconter, vécus ou rapportés ? Mais au risque d'apporter un jugement (2) répréhensible , cela n'est pas dans mon intérêt de les étaler. Combien de fois la langue ne nous a-t-elle pas desservie ? (3) Au travers de cette anecdote, l'important étant pour moi de souligner la conséquence d'actes qui pourraient nous être reprochés par Dieu. Je pense à l'homme (ou la femme) redevenu enfant par sa conversion, mais débouté dans son élan à cause d'une influence perverse. Cet enseignement, je le tire de l'Evangile de Saint Matthieu (18, 6-7) (4): "Celui qui fait tomber dans le péché un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui attache au cou une grosse pierre et qu'on le noie au fond de la mer. Quel malheur pour le monde qu'il y ait des faits qui entraînent les hommes à pécher! Il y aura toujours de tels faits, mais malheur à l'homme qui en est la cause!" L'amour sans limite, pour Dieu et les hommes, demeure la clef de notre conversion. Sans Dieu et ses commandements, on ne va pas vers l'Amour, mais aussi, sans amour on ne va pas vers Dieu.(5) Le manque d'amour dans nos actes quotidiens, à petite ou grande échelle, nous soustrait à l'Amour de Dieu ; C'est de cela aussi, et surtout, à notre mort, que nous serons jugés. Siloé(6) , et son histoire, a le mérite de nous sensibiliser : Dix-huit ouvriers sont en train de construire un édifice romain. Un incident, le bâtiment s'écroule et les ouvriers meurent. Cet épisode est rapporté à Jésus. Celui-ci dit alors: " Ne croyez pas que ces 18, qui sont morts du fait de l'écroulement du bâtiment, soient pires que vous, mais si vous ne changez-pas de conduite (7) vous périrez tous de la même manière." Et lorsqu'on ne comprend pas pourquoi le croyant est confronté aux catastrophes et aux drames qui s'abattent sur le monde - en dehors des attaques contre l'Eglise et les persécutions contre les chrétiens insidieusement voulues par le Malin - la Parole de Dieu pourrait nous éclairer, qui vient à la suite du récit sur les ouvriers de Siloé (Luc 13, 1-9) : "Jésus leur dit encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher des fruits sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ?’ Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ » Au cours d'une messe dominicale, l'Evangile traitait du sujet. Le prêtre, dans son sermon, nous a exhortés à nous poser une question, à répéter à tout instant de notre vie, avant de laisser parler notre libre arbitre: est-ce que mon acte du moment plait à Dieu ? (J. de C. 25-3-2004)
1 Reims lui avait témoigné son amour, lors de sa venue en France en 1996 2 Jacques 4, 11-12 3 Jacques 3, 1-12 4 Voir aussi Saint Luc (17, 1-4) ; St Marc 9,42 5 Le manque d'amour demeure aujourd'hui le grand fléau de l'humanité. 6 Luc 13,1 7 Mais si vous ne vous tournez pas vers Dieu...


MESSAGE du 2 novembre 2016
"Mes enfants, ceci est un temps de veille. Dans cette veille je vous appelle à la prière, à l'amour et à la confiance"

________________________________

"Mes enfants, j'étais le calice de l'Homme-Dieu ; j'étais l'instrument de Dieu. C'est pourquoi je vous appelle, mes apôtres, à être les calices du véritable et pur amour de mon Fils. Je vous appelle à être les instruments par lesquels tous ceux qui n'ont pas encore connu l'amour de Dieu, qui n'ont jamais aimé, puissent comprendre, accepter et être sauvés. Merci mes enfants".

 

______________________


"Mes enfants, ceci est un temps de veille. Dans cette veille je vous appelle à la prière, à l'amour et à la confiance." Pour donner un sens au message de la Vierge Marie - ne pas laisser l'amour se refroidir avant que ne survienne la prophétie majeure- peut-être serait-il bon de lire la parabole des vierges sages et les vierges folles (Mathieu, 25, 1-13)
La page du site internet http://catholique-tarn.cef.fr/Les-vierges-sages-et-les-vier… illustre bien la parabole

_________________________________________________________________________

ABREUVER LE MONDE DE L'AMOUR DE DIEU
PRIER A ET AVEC MARIE EN UNION AVEC LA TRES SAINTE TRINITE
Tant de souffrance, devant tant d'ingratitude, nous implorons Ta Miséricorde mon Dieu. Pardon, pour n'avoir pu, ou n'avoir su, ou n'avoir pas voulu jusque là, mettre en application Ta loi d'Amour proposée aux hommes, depuis Ta création. Vierge des douleurs, Sois compatissante et Miséricordieuse, si, à l'heure de la mort, à l'heure du jugement, notre esprit endurci n'aura éprouvé que peu de réticence à regretter une vie qui a peu fait pour cheminer auprès de Dieu, qui a montré peu de docilité à emprunter le chemin qui conduit à la Vérité. Toi la femme prévenante de Cana, nous ne pouvons qu'être meurtris, mais aussi reconnaissants à ta douleur de mère affligée. Que les larmes que tu as tant déversées jusqu'à aujourd'hui - que nous voudrions essuyer, à l'instar de sainte Véronique, qui rappellent la blessure ouverte sur le côté de Ton Fils Jésus - se mélangent à des larmes de consolation et se deversent comme une pluie de grâce et de bénédiction sur le monde. Nous te le demandons en suppliant !

MESSAGE du 2 octobre 2016
[...] Mon Fils et moi-même serons avec vous, nous vous encouragerons et vous éprouverons. [...]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« M'aimes-tu ? »
(Nous aimes-tu ?)
(Voir par ailleurs la page "Le danger de la trahison" )

Cette phrase " Mon Fils et moi-même serons avec vous, nous vous encouragerons et vous éprouverons", tirée du message du 2 octobre à la teneur déconcertante, ne se résume t elle pas à quelques mots, "M'aimes-tu ", ("Nous-aimez-vous ?"), comme tu sembles le croire ? Alors suis-moi ! (Alors, suis-nous !)

Nos lâchetés, notre épuisement dans la "course de St Paul", l'immobilisme devant les difficultés ou la peur du risque, la dilapidation de nos deniers, notre manque d'assiduité, notre faiblesse dans la foi, trouvent écho dans le dialogue entre Jésus et Pierre à qui le chant du coq devait souligner son reniement :

15 Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
16 Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
17 Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
18 Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
19 Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »
20 S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »
21 Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »
22 Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »
(St Jean 21, 15-22)

Voir par ailleurs, St Luc 22, 24-34
[...] 31 Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé.
32 Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères. »
33 Pierre lui dit : « Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller en prison et à la mort. »
34 Jésus reprit : « Je te le déclare, Pierre : le coq ne chantera pas aujourd’hui avant que toi, par trois fois, tu aies nié me connaître. »

[...] Pour conclure, Dieu (et Marie) ne recherche t il pas qu'une seule chose, l'amour des hommes ?

A Paray le Monial, le Christ s'est exprimé sur le sujet :
"C'est ici (Gethsémani) où j'ai le plus souffert qu'en tout le reste de ma Passion"
"Regarde ce Coeur qui a tant aimé le monde et que les hommes n'ont pas aimé en retour"

J de C

MESSAGE du 2 mai 2016
...N'oubliez pas que, dans l'Eucharistie qui est le coeur de la foi, mon Fils est toujours avec vous. Il vient à vous et rompt le pain avec vous car, mes enfants, c'est pour vous qu'Il est mort et ressuscité, et qu'il vient à nouveau. Ces paroles vous sont connues car elles sont vérité et la vérité ne change pas. Mais beaucoup de mes enfants l'ont oubliée. Mes enfants, mes paroles ne sont ni anciennes ni nouvelles, elles sont éternelles. C'est pourquoi je vous appelle, chers enfants, à bien regarder les signes des temps, à "recueillir les croix brisées" et à être les apôtres de la Révélation...
 

NOTRE DAME DE LA RÉVÉLATION

On connaît Tre Fontane à Rome davantage par rapport à St Paul ; on connaît moins les apparitions de Notre Dame de la Révélation ou Vierge de l'Apocalypse.
Dans le message du 2 mai 2016 délivré à Mirjana, la Vierge met en évidence un chapitre du livre de l'Apocalypse : [...] Mes enfants, mes paroles ne sont ni anciennes ni nouvelles, elles sont éternelles. C'est pourquoi je vous appelle, chers enfants, à bien regarder les signes des temps, à "recueillir les croix brisées" et à être les apôtres de la Révélation.
Au pied de la colline, à Tre Fontane, s'élève la basilique Saint-Paul. C'est en ce lieu que Paul, le persécuteur des chrétiens sous le nom de Saul, devenu l'apôtre des nations après l'apparition du Christ, fut martyrisé sous Néron. Sa tête tranchée par l'épée et tombée à terre, fit trois rebonds et fit surgir miraculeusement trois sources d'eau. Voilà pourquoi le lieu-dit fut appelé «Trois sources ou Trois Fontaines.
Bien après les persécutions de Saul contre les premiers chrétiens, Bruno Cornacchiola, un autre acabit du genre va montrer sa haine jusqu'à qu'il ne soit stoppé dans son élan par l'intervention de la Vierge de la Révélation à Tre Fontane, comme le fut St Paul par la Lumière du Christ : [...] Et dans sa haine diabolique, il brûle non seulement l’icône, mais arrache le crucifix de leur chambre, le brise et le jette aux ordures [...]
N'est-ce pas ce que le monde vit aujourd'hui, dardé d'actes christianophobes ?
(Voir la suite à la page des apparitions)

MESSAGE du 25 janvier 2011
... La joie régnera dans le monde car vous vous êtes ouverts à mon appel et à l'amour de Dieu...
  Dans le message du 25 janvier 2011 délivré par la Vierge Marie à Mejugorje, " Chers enfants, aujourd'hui encore je suis avec vous, et je vous regarde, et je vous bénis, et je ne perds pas l'espoir que ce monde changera en bien et que la paix régnera dans le coeur des hommes. La joie régnera dans le monde car vous vous êtes ouverts à mon appel et à l'amour de Dieu. L'Esprit Saint change la multitude de ceux qui ont dit OUI. C'est pourquoi je désire vous dire : merci d'avoir répondu à mon appel.», on relève une tonalité qui se démarque des autres messages connus depuis le début des apparitions en 1981, de par son optimisme, alors que les événements s'aggravent dans le monde, de par son originalité aussi, alors que le peuple de l'Alliance "s'attend" au châtiment de Dieu. Réflexion
M E S S A G E S

MEDITATIONS DU ROSAIRE


Méditer le Rosaire pour prier avec le coeur
Visiter notre page

MEDITATION tirées de la Page du Rosaire
MESSAGE du 2 février 2018
... Car le chemin qui mène à mon Fils n’est pas facile. Il est fait de renoncement, d’offrande, de sacrifice, de pardon et de beaucoup, beaucoup d’amour. Mais ce chemin mène à la paix et au bonheur
....
 
(2ème mystère Douloureux)
Seigneur, donne-nous de comprendre que les sacrifices dans nos oeuvres de Miséricorde lorsqu'elles s'accompagnent de souffrance, ne sont qu'offrande et pur amour.

MESSAGE du 2 novembre 2016
[...] Priez avec le coeur et avec vos sentiments !
Prier signifie penser à Son amour et à Son sacrifice. Prier signifie aimer, donner, souffrir et offrir
[...]
[...]Quand mon Fils regardera dans vos coeurs, mon coeur maternel souhaite qu'Il voie en eux une confiance inconditionnelle et l'amour.[...]

 

 

(2ème mystère Douloureux)
Tant de souffrance, pourquoi Seigneur ? Si notre intelligence ne le comprends pas, ne l'admet pas, donne-nous Marie de cerner le Mystère de Rédemption et de justice de Dieu. Vierge des douleurs qui a accompagné Jésus au calvaire, nous voulons cheminer auprès de toi afin de vous exprimer tout notre amour.

(5ème mystère Douloureux)
Tant de souffrance, devant tant d'ingratitude, nous implorons Ta Miséricorde mon Dieu. Pardon, pour n'avoir pu, ou n'avoir su, ou n'avoir pas voulu jusque là, mettre en application Ta loi d'Amour proposée aux hommes, depuis Ta création. Vierge des douleurs, Sois compatissante et Miséricordieuse, si, à l'heure de la mort, notre esprit endurci éprouve peu de réticence à regretter une vie qui a peu fait pour cheminer auprès de Dieu, qui a montré peu de docilité à emprunter le chemin qui conduit à la Vérité. Toi la femme prévenante de Cana, nous ne pouvons qu'être meurtris, mais aussi reconnaissants à ta douleur de mère affligée. Que les larmes que tu as tant déversées jusqu'à aujourd'hui - que nous voudrions essuyer, à l'instar de sainte Véronique, qui rappellent la blessure ouverte sur le côté de Ton Fils Jésus - se mélangent à des larmes de consolation et se deversent comme une pluie de grâce et de bénédiction sur le monde. Nous te le demandons en suppliant.

MESSAGE du 2 septembre 2016
Mon Fils attend de vous l'amour et la prière en Lui. Aimer et prier en Lui signifie - comme Mère je vous l'enseignerai - prier dans le silence de l'âme et pas seulement réciter du bout des lèvres. C'est même le plus petit beau geste fait au nom de mon Fils, c'est la patience, la miséricorde, l'acceptation de la souffrance et le sacrifice fait pour les autres.

 

 

 

 

 

(2ème mystère Douloureux)

Seigneur, donne-nous de comprendre que les sacrifices dans nos oeuvres de Miséricorde lorsqu'elles s'accompagnent de souffrance, ne sont qu'offrande et pur amour. Donne-nous de supporter toute persécution de l'esprit et du corps pour aimer d'avantage encore. 
Mais aussi, Vierge des Douleurs, Toi la femme prévenante de Cana, sois compatissante et thaumaturge, lorsque les meurtrissures que nous n'avons pas recherchées, ne laissent pas de répit à notre corps et à notre esprit.

 

 

 

 

MESSAGE du 18 mars 2016
... Mes enfants, vous devez être pauvres en esprit et remplis d'amour et de miséricorde...

MESSAGE du 2 août 2016
... Je prie pour que vous emportiez le plus d'espérance possible, le plus de miséricorde et d'amour ; pour que vous soyez mes apôtres d'amour qui témoigneront par leur vie que le Père Céleste est la source de la vie et non de la mort...

(4ème mystère Joyeux)

... Marie, Joseph, donnez-nous de présenter aussi à Dieu des œuvres d'Amour et de Miséricorde...

(3ème mystère lumineux)

... Amour et Miséricorde sont les maitres mots du Visa pour l'entrée dans le Royaume de Dieu où le pèlerin lorsqu'il passera la porte, s'entendra dire, quelque chose qu'il aura déjà entendu durant son pèlerinage sur terre pour avoir prété l'oreille à la Parole : "Bienheureux es-tu ..."

MESSAGE du 2 mars 2016
Chers enfants, ma venue parmi vous est un don du Père Céleste pour vous. A travers son amour je viens vous aider à trouver le chemin vers la vérité, le chemin vers mon Fils. Je viens vous confirmer la vérité. Je désire vous rappeler les Paroles de mon Fils. Il a prononcé des paroles de salut pour le monde entier, des paroles d'amour pour tous, amour qu'il a prouvé par son sacrifice. Mais même aujourd'hui, nombre de mes enfants ne le connaissent pas, ne veulent pas le connaître, lui sont indifférents. A cause de leur indifférence, mon cœur est très douloureux. Mon Fils a toujours été dans le Père. En naissant dans le monde, il a apporté le divin et de moi il a reçu l’humain. Avec lui, la Parole est venue parmi nous. Avec lui est venue la lumière du monde qui pénètre dans les coeurs, les éclaire, les remplit d'amour et de consolation. Mes enfants, tous ceux qui aiment mon Fils peuvent le voir, car son visage se voit à travers les âmes de ceux qui sont remplis d'amour envers lui. C'est pourquoi, mes enfants, mes apôtres, écoutez-moi ! Abandonnez la vanité et l’égoïsme ! Ne vivez pas seulement pour ce qui est terrestre, matériel ! Aimez mon Fils et faites que les autres voient son visage à travers votre amour pour lui ! Je vous aiderai à Le connaître bien davantage. Je vous parlerai de Lui. Je vous remercie.

(4ème mystère Lumineux)

« Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »
Fallait-il que Dieu le Père, après le baptême de Jésus, nous rappelle sa déclaration ?
Le décor cette fois-ci a changé, la transfiguration évoque l'Esprit venant illuminer la connaissance de l'homme. La Parole de Dieu est comme une boucle. Elle n'est bouclée que si l'homme a lié une continuité qui va d'un bout à l'autre. Le résultat n'est pas atteint si des bribes de l'enseignement de Jésus sont occultées, telle Son affirmation : "Personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu s'il ne naît pas d'eau et de l'Esprit ".
L'eau définissant le Baptême - s'en asperger - ; et l'Esprit, élément majeur de la Transfiguration (qui d'ailleurs s'est déjà manifesté avec le Baptême de Jésus), - en faire demeure - , semblent réunir les conditions pour prétendre au Royaume de Dieu. Mais il manque quelque chose, quelque chose de centrale, de principale à la Parole du Verbe que souligne celles du Père, pouvant même être redondantes ('Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé en qui j'ai mis tout mon amour', 'celui que j'ai choisi ') : le Christ, lui même, l'Alpha et l'Oméga de la "boucle".
Ainsi, sans Lui, notre vie ne pourrait être transfigurée !
Et la boucle ne pourrait être bouclée, si l'on ne citerait pas les mots du Christ rapportés par St Jean : "Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi"...
Béni sois-tu Seigneur pour Ta Sainte Trinité, en l'honneur de Ton Esprit qui guide l'homme sur le chemin chaotique qui mène à Ton Royaume.
Viens Esprit Saint, viens par la puissante intercession du Coeur Immaculé de Marie, Ton Epouse Bien-aimée.

MESSAGE du 2 février 2016
Chers enfants, je vous ai appelés et je vous appelle à nouveau à connaître mon Fils, à connaître la vérité. Je suis avec vous et je prie pour que vous y arriviez. Mes enfants, vous devez prier beaucoup pour avoir le plus possible d’amour et de patience, pour savoir supporter le sacrifice et être pauvres en esprit. A travers le Saint Esprit, mon Fils est toujours avec vous. Son Eglise naît en chaque coeur qui le connait. Priez pour pouvoir connaître mon Fils, priez pour que votre âme soit une seule chose avec Lui. C’est cela la prière, c’est cela l’amour qui attire les autres et fait de vous mes apôtres. Je vous regarde avec amour, un amour maternel. Je vous connais, je connais vos douleurs et vos afflictions, car j’ai moi aussi souffert en silence. Ma foi m’a donné l’amour et l’espérance. Je vous le répète : la Résurrection de mon Fils et mon Assomption au Ciel sont pour vous espérance et amour. C’est pourquoi, mes enfants, priez pour connaître la vérité, pour avoir une foi ferme qui guide votre coeur et sache transformer vos douleurs et vos souffrances en amour et en espérance. Je vous remercie.

 

(5ème Mystère Glorieux)

Comment ne pas croire Vierge Marie en ta Royauté, Toi, l'Immaculée Conception, l'Arche de la nouvelle Alliance, la Femme de la Révélation, revêtue de soleil et couronnée d'étoiles, en qui Dieu a placé tout Son Amour ?
Que la Résurrection de ton Fils et ton Assomption apportent la Rédemption à l'homme.

MESSAGE du 25 janvier 2016
Chers enfants, aujourd’hui encore je vous appelle tous à la prière. Sans la prière, vous ne pouvez pas vivre, car la prière est la chaîne qui vous rapproche de Dieu. C’est pourquoi, petits enfants, dans l’humilité du cœur, revenez à Dieu et à ses commandements pour pouvoir dire de tout votre cœur : Comme au Ciel, qu’il en soit ainsi aussi sur la terre. Petits enfants, vous êtes libres de vous décider pour Dieu ou contre Lui dans la liberté. Voyez où Satan veut vous attirer au péché et à l’esclavage. C’est pourquoi, petits enfants, revenez à mon cœur afin que je puisse vous conduire à mon Fils Jésus qui est le chemin, la vérité et la vie. Merci d’avoir répondu à mon appel.

(4ème Mystère Lumineux)

...Et la boucle ne pourrait être bouclée, si l'on ne citerait pas les mots du Christ rapportés par St Jean : "Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi...

LA PAROLE DE VIE

LA CONVERSION

 

 

Je vous invite à devenir Apôtres de l'Amour

Soyons des disciples de Son Amour

Message du 25 octobre 1993
[..] Je vous invite à devenir apôtres de l'amour et de la bonté. En ce monde sans paix, témoignez de Dieu et de l'amour de Dieu, et Dieu vous bénira et vous donnera ce que vous lui demandez.

Mes enfants, je me servirai de vous, les apôtres de l'amour, pour aider tous mes enfants à connaître la vérité.(2/1/2015)

Message du 2 octobre 2015
Chers enfants ! Je suis ici au milieu de vous pour vous encourager, pour vous combler de mon amour et pour vous inviter à nouveau à être témoins de l'amour de mon Fils. Beaucoup de mes enfants n'ont pas d'espérance, n'ont pas de paix et n'ont pas d'amour. Ils recherchent mon Fils, mais ne savent pas comment le trouver ni où le trouver. Mon Fils leur ouvre les bras mais vous, aidez-les à entrer dans son étreinte. C'est pourquoi, mes enfants, vous devez prier pour avoir l'amour. Vous devez prier beaucoup, beaucoup, pour avoir toujours plus d'amour, car l'amour est victorieux de la mort et permet à la vie de durer. Apôtres de mon amour, mes enfants, d'un coeur simple et sincère, unissez-vous dans la prière, aussi loin que vous puissiez être les uns des autres. Encouragez-vous les uns les autres dans la croissance spirituelle, comme je vous y encourage moi-même. Je veille sur vous et je suis avec vous chaque fois que vous pensez à moi. Priez aussi pour vos bergers, pour ceux qui ont renoncé à tout pour mon Fils et pour vous. Aimez-les et priez pour eux. Le Père Céleste écoute vos prières. Je vous remercie

Message du 2 novembre 2015
Chers enfants, je désire vous parler à nouveau de l'amour. Je vous ai rassemblés autour de moi au nom de mon Fils, selon sa volonté. Je désire que votre foi soit ferme, qu'elle jaillisse de l'amour. Parce que ceux de mes enfants qui comprennent l'amour de mon Fils et le suivent vivent dans l'amour et dans l'espérance. Ils ont connu l'amour de Dieu. C'est pourquoi, mes enfants, priez; priez pour pouvoir aimer toujours plus et faire des œuvres d'amour. Parce que la foi seule, sans l'amour et sans les œuvres d'amour, ce n'est pas ce que je vous demande : mes enfants, c'est là une foi illusoire. C'est de la vanité. Mon Fils recherche la foi et les œuvres, l'amour et la bonté. Je prie et je vous demande de prier également, et de vivre l'amour, car je désire que mon Fils, quand il regardera le cœur de tous mes enfants, puisse voir en eux l'amour et la bonté, et non la haine et l'indifférence. Mes enfants, apôtres de mon amour, ne perdez pas l'espérance, ne perdez pas la force ! Vous pouvez y arriver. Je vous encourage et vous bénis. Car tout ce qui vient de ce monde - que beaucoup de mes enfants mettent malheureusement à la première place - disparaîtra; seuls l'amour et les œuvres d'amour demeureront et ouvriront la porte du Royaume des Cieux. Je vous attendrai à cette porte. A cette porte, je désire accueillir et étreindre tous mes enfants. Je vous remercie.

Message du 2 décembre 2015
Chers enfants, je suis toujours avec vous car mon Fils vous a confiés à moi. Et vous, mes enfants, vous avez besoin de moi, vous me recherchez, vous venez à moi et vous réjouissez mon cœur maternel. J’ai et j’aurai toujours de l’amour pour vous, vous qui souffrez et qui offrez vos douleurs et vos souffrances à mon Fils et à moi-même. Mon amour recherche l’amour de tous mes enfants, et mes enfants recherche mon amour. A travers l’amour, Jésus recherche la communion entre le ciel et la terre, entre le Père Céleste et vous, mes enfants - Son Eglise. C’est pourquoi, il est nécessaire de prier beaucoup, de prier pour l’Eglise et d’aimer l’Eglise à laquelle vous appartenez. A présent, l’Eglise souffre; elle a besoin d’apôtres qui, en aimant l’unité, en témoignant et en donnant, indiquent les chemins de Dieu. L’Eglise a besoin d’apôtres qui, en vivant l’Eucharistie avec le cœur, opèrent de grandes œuvres. Elle a besoin de vous, mes apôtres de l’amour. Mes enfants, l’Eglise a été persécutée et trahie dès ses débuts, mais elle a grandi de jour en jour. Elle est indestructible car mon Fils lui a donné un cœur : L’Eucharistie. La lumière de Sa résurrection a brillé et brillera sur elle. C’est pourquoi, n’ayez pas peur ! Priez pour vos bergers, afin qu’ils aient la force et l’amour pour être des ponts de salut. Je vous remercie !

Message du 2 janvier 2016
Chers enfants ! Comme mère, je suis heureuse d’être parmi vous car je désire vous parler à nouveau des paroles de mon Fils et de son amour. J’espère que vous m’accueillerez avec le cœur car les paroles de mon Fils et son amour sont l’unique lumière et l’espérance dans les ténèbres d’aujourd’hui. C’est l’unique vérité, et vous qui allez l’accueillir et la vivre, vous aurez un cœur pur et humble. Mon Fils aime les purs et les humbles. Les cœurs purs et humbles donnent vie aux paroles de mon Fils, ils les vivent, ils les répandent et font en sorte que tout le monde les entendent. Les paroles de mon Fils rendent la vie à ceux qui les écoutent, les paroles de mon Fils redonnent l’amour et l’espérance. C’est pourquoi, mes apôtres aimés, mes enfants, vivez les paroles de mon Fils. Aimez-vous les uns les autres comme il vous a aimés. Aimez-vous en son nom et en mémoire de Lui. L’Eglise progresse et grandit grâce à ceux qui écoutent les paroles de mon Fils, grâce à ceux qui aiment, grâce à ceux qui souffrent et endurent en silence dans l’espérance de la rédemption définitive. Mes chers enfants, que les paroles de mon Fils et son amour soient donc la première et la dernière pensée de votre journée. Je vous remercie.

Message du 2 février 2016
Chers enfants, je vous ai appelés et je vous appelle à nouveau à connaître mon Fils, à connaître la vérité. Je suis avec vous et je prie pour que vous y arriviez. Mes enfants, vous devez prier beaucoup pour avoir le plus possible d’amour et de patience, pour savoir supporter le sacrifice et être pauvres en esprit. A travers le Saint Esprit, mon Fils est toujours avec vous. Son Eglise naît en chaque coeur qui le connait. Priez pour pouvoir connaître mon Fils, priez pour que votre âme soit une seule chose avec Lui. C’est cela la prière, c’est cela l’amour qui attire les autres et fait de vous mes apôtres. Je vous regarde avec amour, un amour maternel. Je vous connais, je connais vos douleurs et vos afflictions, car j’ai moi aussi souffert en silence. Ma foi m’a donné l’amour et l’espérance. Je vous le répète : la Résurrection de mon Fils et mon Assomption au Ciel sont pour vous espérance et amour. C’est pourquoi, mes enfants, priez pour connaître la vérité, pour avoir une foi ferme qui guide votre coeur et sache transformer vos douleurs et vos souffrances en amour et en espérance. Je vous remercie

Message du 2 août 2016
Chers enfants, je suis venue vers vous, au milieu de vous, pour que vous me donniez vos préoccupations, que je les offre à mon Fils et que j’intercède auprès de Lui pour votre bien. 
Je sais que chacun de vous a ses propres soucis, ses propres épreuves. C'est pourquoi, de façon maternelle, je vous invite à venir à la Table de mon Fils. Il rompt le Pain pour vous, Il se donne lui-même à vous, Il vous donne l'espérance, Il attend de vous plus de foi, d'espérance et de sérénité. 
Il attend de vous que vous luttiez intérieurement contre l'égoïsme, les jugements et les faiblesses humaines. 
C'est pourquoi, en tant que Mère, je vous dis : Priez ! Car la prière vous donne de la force pour le combat intérieur. 
Mon Fils, lorsqu'Il était petit, m'a souvent dit que beaucoup m'aimeront et m'appelleront “Mère“. Oui, ici parmi vous, je ressens l'amour. Merci ! 
Par cet amour, je prie mon Fils pour qu'aucun de vous, mes enfants, ne retourne à la maison comme il est venu ; je prie pour que vous emportiez le plus d'espérance possible, le plus de miséricorde et d'amour; pour que vous soyez mes apôtres d'amour qui témoigneront par leur vie que le Père Céleste est la source de la vie et non de la mort. 
Chers enfants, une fois encore, je vous invite de façon maternelle à prier pour ceux que mon Fils a choisis, pour leurs mains bénies, pour vos bergers, afin qu'ils puissent annoncer mon Fils avec le plus d'amour possible et faire ainsi des conversions. Je vous remercie.

Message du 2 septembre 2016
Chers enfants ! Par la volonté de mon Fils et par mon amour maternel, je viens vers vous, mes enfants, et particulièrement vers ceux qui n'ont pas encore connu l'amour de mon Fils. Je viens vers vous qui pensez à moi, qui avez recours à moi. Je vous donne mon amour maternel et je vous apporte la bénédiction de mon Fils. Avez-vous un coeur pur et ouvert ? Voyez-vous les dons, les signes de ma présence visible et de mon amour ? Mes enfants, dans votre vie terrestre, inspirez-vous de mon exemple. Ma vie a été douleur, silence, une foi sans mesure et une confiance envers le Père Céleste. Rien n'est dû au hasard. Ni la douleur, ni la joie, ni la souffrance, ni l'amour. Toutes ces grâces sont celles que mon Fils vous accorde et qui vous mènent à la vie éternelle. Mon Fils attend de vous l'amour et la prière en Lui. Aimer et prier en Lui signifie - comme Mère je vous l'enseignerai - prier dans le silence de l'âme et pas seulement réciter du bout des lèvres. C'est même le plus petit beau geste fait au nom de mon Fils. C'est la patience, la miséricorde, l'acceptation de la souffrance et le sacrifice fait pour les autres. Mes enfants, mon Fils vous regarde. Priez pour que vous aussi puissiez voir son visage et que son visage puisse vous être révélé. Mes enfants, je vous révèle l'unique et pure vérité. Priez pour pouvoir la comprendre et pour pouvoir répandre l'amour et l'espérance, pour pouvoir être les apôtres de mon Amour. Mon coeur maternel aime les bergers de façon spéciale. Priez pour leurs mains bénies. Je vous remercie

Message du 2 octobre 2016
Chers enfants ! L'Esprit Saint, par le Père Céleste, a fait de moi la mère, la mère de Jésus, et par ce fait même, votre mère. C'est pourquoi je viens vous écouter pour vous ouvrir mes bras maternels, vous donner mon coeur et vous appeler à demeurer avec moi, car du haut de la Croix, mon Fils vous a confiés à moi. Malheureusement, beaucoup de mes enfants n'ont pas connu l'amour de mon Fils, beaucoup ne veulent pas le connaître. Oh, mes enfants, combien de mal est fait par ceux qui doivent voir ou interpréter pour croire ! C'est pourquoi, vous mes enfants, mes apôtres, dans le silence de votre coeur, écoutez la voix de mon Fils pour que votre coeur devienne sa demeure, pour qu'il ne soit ni ténébreux ni triste, mais éclairé par la lumière de mon Fils. Cherchez l'espérance avec foi, car la foi est la vie de l'âme. Je vous appelle à nouveau, priez ! Priez pour pouvoir vivre la foi dans l'humilité, dans la paix de l'esprit et éclairés par la lumière. Mes enfants, n'essayez pas de tout comprendre tout de s'uite, car moi non plus je n'ai pas tout compris ; mais j'aimais et je croyais dans les paroles divines que mon Fils prononçait. Lui qui était la première Lumière et le commencement de la Rédemption. Apôtres de mon amour, vous qui priez, sacrifiiez-vous, aimez et ne jugez pas, mais allez et répandez la vérité, les paroles de mon Fils, l'Evangile, car vous êtes l'évangile vivant, vous êtes les rayons de lumière de mon Fils. Mon Fils et moi-même serons avec vous, nous vous encouragerons et vous éprouverons. Mes enfants, demandez toujours la bénédiction de ceux, et seulement de ceux dont les mains ont été bénies par mon Fils, vos bergers. Je vous remercie.

Message du 2 novembre 2016
Chers enfants ! Venir vers vous et me faire connaître à vous est une grande joie pour mon coeur maternel. C'est le don de mon Fils pour vous et pour les autres qui viendront. En tant que mère, je vous appelle à aimer mon Fils plus que tout. Pour L'aimer de tout votre coeur, vous devez apprendre à le connaître. Vous apprendrez à le connaîrre par la prière. Priez avec le coeur et avec vos sentiments ! Prier signifie penser à Son amour et à Son sacrifice. Prier signifie aimer, donner, souffrir et offrir. Mes enfants, je vous appelle à être les apôtres de la prière et de l'amour. Mes enfants, ceci est un temps de veille. Dans cette veille je vous appelle à la prière, à l'amour et à la confiance. Quand mon Fils regardera dans vos coeurs, mon coeur maternel souhaite qu'Il voie en eux une confiance inconditionnelle et l'amour. L'amour uni de mes apôtres vivra, vaincra et dévoilera le mal. Mes enfants, j'étais le calice de l'Homme-Dieu ; j'étais l'instrument de Dieu. C'est pourquoi je vous appelle, mes apôtres, à être les calices du véritable et pur amour de mon Fils. Je vous appelle à être les instruments par lesquels tous ceux qui n'ont pas encore connu l'amour de Dieu, qui n'ont jamais aimé, puissent comprendre, accepter et être sauvés. Merci mes enfants.

Message du 2 décembre 2016
Chers enfants, mon cœur maternel pleure lorsque je regarde ce que font mes enfants. Les péchés se multiplient ; la pureté de l'âme est de moindre importance ; mon Fils est oublié, de moins en moins honoré, et mes enfants sont persécutés. C'est pourquoi vous, mes enfants, apôtres de mon amour, dans votre âme et dans votre cœur, invoquez le nom de mon Fils ! Il aura pour vous des paroles de lumière. Il se manifeste à vous, il rompt le pain avec vous et vous donne des paroles d'amour pour que vous les transformiez en actes de miséricorde et que vous soyez ainsi témoins de la vérité. C'est pourquoi chers enfants, n'ayez pas peur ! Permettez à mon Fils d'être en vous. Il se servira de vous pour panser les blessés et convertir les âmes égarées. C'est pourquoi, chers enfants, revenez à la prière du chapelet. Priez le chapelet avec des sentiments de bonté, de sacrifice et de miséricorde. Priez non seulement avec des mots mais avec des actes de miséricorde. Priez avec amour pour tous les hommes. Mon Fils a exalté l'amour par son sacrifice. C'est pourquoi, vivez avec Lui pour avoir la force et l'espérance, pour avoir l'amour qui est vie et qui conduit à la Vie Éternelle. Grâce à l'amour de Dieu, je suis moi aussi avec vous et, par mon amour maternel, je vous conduirai. Je vous remercie !

Message du 2 janvier 2017
Chers enfants ! Mon Fils était source d'amour et de lumière quand, sur la terre, il parlait au peuple de tous les peuples. Mes apôtres, suivez sa lumière ! Cela n'est pas facile. Vous devez être petits. Vous devez vous faire plus petits que les autres, et,à l'aide de la foi, vous remplir de son amour. Sans la foi, aucun homme sur la terre ne peut vivre une expérience miraculeuse. Je suis avec vous ; je me révèle à vous par ces venues, par ces paroles, je désire vous témoigner mon amour et ma sollicitude maternelle. Chers enfants, ne perdez pas votre temps en posant des questions auxquelles vous n'obtiendrez jamais de réponses. A la fin de votre vie terrestre, le Père Céleste vous les donnera. Sachez toujours que Dieu sait tout, que Dieu voit, que Dieu aime. Mon Fils très cher illumine vos vies et disperse les ténèbres; l'amour maternel qui me porte vers vous est ineffable, mystérieux mais réel. J'exprime mes sentiments envers vous : amour, compréhension et bienveillance maternelle. De vous, mes apôtres, j'attends des roses de prière qui doivent être des actes d'amour. Ce sont les prières les plus chères à mon cœur maternel. Je les présente à mon Fils qui est né pour vous. Il vous regarde et vous écoute ; nous vous sommes toujours proches; c'est un amour qui appelle, qui unit, qui convertit, qui encourage et qui remplit. C'est pourquoi, mes apôtres, aimez-vous toujours les uns les autres et par-dessus tout, aimez mon Fils ! C'est le seul chemin vers le salut, vers la vie éternelle. C'est ma prière préférée qui remplit mon cœur d'un magnifique parfum de rose. Priez, priez toujours pour vos bergers, afin qu'ils aient la force d'être la lumière de mon Fils. Je vous remercie.

Message du 2 février 2017
Chers enfants ! Vous qui cherchez tous les jours à consacrer votre vie à mon Fils, vous qui essayez de vivre avec lui, vous qui priez et qui vous sacrifiez, vous êtes l'espoir de ce monde sans paix. Vous êtes les rayons lumineux de mon Fils - l'Evangile vivant, et vous êtes mes bien-aimés apôtres de l'amour. Mon Fils est avec vous. Il est avec ceux qui pensent à lui, avec ceux qui le prient. Mais de la même façon, il attend avec patience ceux qui ne le connaissent pas. C'est pourquoi vous, apôtres de mon amour, priez avec le coeur et montrez par vos actes l'amour de mon Fils. Cela est pour vous le seul espoir, et c'est le seul chemin vers la vie éternelle. Moi, en tant que Mère, je suis ici avec vous. Les prières que vous m'adressez sont les plus belles roses d'amour pour moi. Je ne peux pas ne pas être là où je sens le parfum des roses. Il y a de l'espoir. Je vous remercie.

Message du 2 mars 2017
Chers enfants, Avec un amour maternel, je viens vous aider à avoir plus d’amour, ce qui veut dire plus de foi. Je viens vous aider à vivre avec amour les paroles de mon Fils, afin que le monde soit différent. C’est pourquoi je vous rassemble autour de moi, vous, les Apôtres de mon amour. Regardez-moi avec le cœur, parlez-moi comme à une mère de vos douleurs, de vos souffrances, de vos joies. Demandez-moi de prier mon Fils pour vous. Mon Fils est miséricordieux et il est juste. Mon cœur maternel désirerait que vous aussi soyez ainsi. Mon cœur maternel aimerait que vous, les Apôtres de mon amour, parliez de mon Fils et de moi par votre vie à tous ceux qui vous entourent, afin que le monde change, afin que reviennent la simplicité et la pureté, afin que reviennent la foi et l’espérance. C’est pourquoi, mes enfants, priez, priez, priez avec le cœur, priez avec amour, priez avec de bonnes actions. Priez pour que tous puissent connaître mon Fils, priez pour que le monde change, pour que le monde soit sauvé. Vivez avec amour les paroles de mon Fils. Ne jugez pas, mais aimez-vous les uns les autres pour que mon cœur puisse triompher. Je vous remercie.

Message du 2 avril 2017
Chers enfants, apôtres de mon amour, c'est à vous qu'il revient de répandre l'amour de mon Fils sur tous ceux qui ne l'ont pas connu, vous, les petites lumières du monde auxquelles mon amour maternel apprend à briller de tout leur éclat. La prière va vous aider car la prière vous sauve, la prière sauve le monde. C'est pourquoi, mes enfants, priez avec des paroles et des sentiments, avec un amour de miséricorde et dans l'offrande. Mon Fils vous a montré le chemin, lui qui s'est incarné et a fait de moi le premier Calice. Par son sacrifice suprême, il vous a montré comment on doit aimer. C'est pourquoi, chers enfants, n'ayez pas peur de dire la vérité. N'ayez pas peur de vous changer vous-mêmes et de changer le monde en répandant l'amour, faisant en sorte que mon Fils soit connu et aimé, en aimant les autres en Lui. Moi, en tant que Mère, je suis toujours avec vous. Je prie mon Fils pour qu'il vous aide à faire régner l'amour dans votre vie – l'amour qui vit, l'amour qui attire, l'amour qui donne la vie. C'est cet amour que je vous enseigne – le pur amour. C'est à vous, mes apôtres, de le reconnaître, de le vivre et de le répandre. Priez avec sentiments pour vos bergers afin qu'ils puissent témoigner de mon Fils avec amour. Je vous remercie.

Message du 2 mai 2017
Chers enfants, je vous invite à prier, non pas en demandant mais en offrant le sacrifice - en vous sacrifiant vous-mêmes. Je vous appelle à annoncer la vérité et l'amour miséricordieux. Je prie mon Fils pour vous, pour votre foi qui diminue de plus en plus dans vos cœurs. Je le prie de vous aider par l’Esprit Divin, tout comme je désire vous aider par l’esprit maternel. Mes enfants, vous devez devenir meilleurs. Seuls ceux qui sont purs, humbles et remplis d'amour soutiennent le monde - ils se sauvent eux-mêmes et ils sauvent le monde. Mes enfants, mon Fils est le cœur du monde; il faut l'aimer et le prier au lieu de toujours le trahir à nouveau. C'est pourquoi, vous, apôtres de mon amour, répandez la foi dans le cœur des hommes par votre exemple, par votre prière et l’amour miséricordieux. Je suis à vos côtés; je vous aiderai. Priez pour que vos bergers aient toujours plus de lumière afin de pouvoir éclairer tous ceux qui vivent dans les ténèbres. Je vous remercie.

Message du 2 juin 2017
Chers enfants, comme dans les autres lieux où je suis venue vers vous, ici aussi je vous invite à la prière. Priez pour ceux qui ne connaissent pas mon Fils, pour ceux qui n’ont pas connu l’amour de Dieu ; contre le péché ; pour les consacrés, pour ceux que mon Fils a appelé à avoir l’amour et l’Esprit de force pour vous ; pour l’Eglise. Priez mon Fils ! L’amour que vous ressentirez dans sa proximité vous donnera la force et vous préparera aux actes d’amour que vous réaliserez en son Nom. Mes enfants, soyez prêts ! Ce temps est critique. C’est pourquoi je vous appelle à nouveau à la foi et à l’espérance. Je vous indique le chemin par lequel vous devez aller : ce sont les paroles de l’Evangile. Apôtres de mon amour, le monde a tellement besoin de vos mains levées vers le ciel, vers mon Fils, vers le Père Céleste ! Il vous faut beaucoup d’humilité et de pureté de cœur. Ayez confiance en mon Fils et sachez que vous pouvez toujours devenir meilleurs. Mon cœur maternel désire que vous, les apôtres de mon amour, soyez les petites lumières du monde, pour que vous éclairiez les lieux où les ténèbres veulent régner, pour que vous indiquiez le vrai chemin par vos prières et votre amour, pour que vous sauviez les âmes. Je suis avec vous. Je vous remercie.

Message du 2 juillet 2017
Chers enfants, merci de répondre à mes appels et de vous rassembler ici autour de moi, votre Mère Céleste. Je sais que vous pensez à moi avec amour et espérance et je ressens moi aussi de l’amour pour vous tous, comme mon très cher Fils en ressent également ; Lui qui, dans son amour miséricordieux, m’envoie vers vous toujours à nouveau. Lui qui a été homme, qui a été et qui est Dieu, un et trine, et qui a souffert pour vous sa Passion dans son corps et dans son âme. Lui qui s’est fait Pain pour nourrir vos âmes et ainsi les sauver. Mes enfants, je vous enseigne à être dignes de son amour, à orienter vos pensées vers Lui, à vivre de Lui. Apôtres de mon amour, je vous recouvre de mon manteau car, comme Mère, je désire vous protéger. Je vous en prie, priez pour le monde entier ! Mon cœur souffre, les péchés se multiplient, ils sont très nombreux, mais avec l’aide de vous qui êtes humbles, modestes, remplis d’amour, cachés et saints, mon cœur triomphera. Aimez mon Fils par-dessus tout, et le monde par Lui. N’oubliez jamais que chacun de vos frères porte en lui quelque chose de précieux : l’âme. C’est pourquoi, mes enfants, aimez tous ceux qui ne connaissent pas mon Fils afin que, par la prière et l’amour qui procède de la prière, ils deviennent meilleurs ; afin que les âmes soient sauvées et qu’elles aient la vie éternelle. Mes apôtres, mes enfants, mon Fils vous a dit de vous aimer les uns les autres. Que cela soit inscrit dans vos cœurs et, par la prière, essayez de vivre cet amour. Je vous remercie.

Message du 2 août 2017
Chers enfants, par la volonté du Père Céleste, en tant que mère de Celui qui vous aime, je suis ici avec vous pour vous aider à le connaître et à le suivre. Mon Fils vous a laissé les empreintes de ses pas afin que vous puissiez le suivre plus facilement. N’ayez pas peur, ne soyez pas indécis. Je suis avec vous. Ne vous laissez pas décourager car beaucoup de prières et de sacrifices sont nécessaires pour ceux qui ne prient pas, qui n’aiment pas et qui ne connaissent pas mon Fils. Venez-leur en aide en voyant en eux des frères. Apôtres de mon amour, soyez à l’écoute de ma voix en vous ; ressentez mon amour maternel ; pour cela, priez, priez en agissant, priez en donnant, priez avec amour, priez par les œuvres et par la pensée, au nom de mon Fils. Plus vous donnerez de l’amour, plus vous en recevrez. L’amour qui procède de l’Amour éclaire le monde. La Rédemption est l’amour, or l’amour n’a pas de fin. Quand mon Fils viendra à nouveau sur la terre, il recherchera l’amour dans vos cœurs. Mes enfants, nombreux sont les actes d’amour qu’il a posés pour vous. Je vous enseigne à les voir, à les comprendre et à Lui rendre grâce en l’aimant et en pardonnant toujours à votre prochain, car aimer mon Fils signifie pardonner. On n’aime pas mon Fils si on refuse de pardonner à son prochain, si on refuse d’essayer de le comprendre, si on le juge. Mes enfants, à quoi la prière vous sert-elle si vous n’aimez pas et si vous ne pardonnez pas ? Je vous remercie.

Message du 2 septembre 2017
Chers enfants, qui mieux que moi pourrait vous parler de l’amour et de la douleur de mon Fils ? J’ai vécu avec lui, j’ai souffert avec lui. Vivant la vie de la terre, j’ai éprouvé la douleur car j’étais mère. Mon Fils a aimé les pensées et les œuvres du Père Céleste, le vrai Dieu et, comme il me le disait, il est venu pour vous racheter. J’ai caché ma douleur à travers mon amour. Mais vous, mes enfants, vous avez de nombreuses questions, vous ne comprenez pas la douleur. Vous ne comprenez pas qu’à travers l’amour de Dieu vous devez accepter la douleur et la supporter. Toute personne l’éprouvera dans une mesure plus ou moins grande, mais avec la paix dans l’âme et en l’état de grâce, l’espérance existe. C’est mon Fils, Dieu, né de Dieu. Ses paroles sont des semences de vie éternelle et, semées dans les âmes bonnes, elles portent beaucoup de fruit. Mon Fils a enduré la douleur parce qu’il a pris sur lui vos péchés. C’est pourquoi vous, mes enfants, apôtres de mon amour, vous qui souffrez, sachez que votre douleur deviendra lumière et gloire. Mes enfants, tandis que vous endurez la douleur, tandis que vous souffrez, le ciel entre en vous, et vous donnez un peu de ciel et beaucoup d’espérance à tous ceux qui vous entourent. Je vous remercie

Message du 2 octobre 2017
Chers enfants, je vous parle comme une mère avec des mots simples mais remplis de beaucoup d’amour et de sollicitude pour mes enfants qui me sont confiés par mon Fils. Mon Fils, qui est de l’éternel présent, vous parle avec des paroles de vie et il sème l’amour dans les coeurs ouverts. C’est pourquoi, je vous en prie, apôtres de mon amour, ayez des cœurs ouverts, toujours prêts à la miséricorde et au pardon. Par mon Fils, pardonnez toujours à votre prochain car ainsi la paix sera en vous. Chers enfants, prenez soin de votre âme car elle seule vous appartient vraiment. Vous oubliez l’importance de la famille. La famille ne devrait pas être un lieu de souffrance et de douleur, mais un lieu de compréhension et de tendresse. Les familles qui essaient de vivre selon mon Fils, vivent dans l’amour mutuel. Lorsqu’il était encore enfant, mon Fils me disait que tous les hommes étaient ses frères. C’est pourquoi retenez, apôtres de mon amour, que toutes les personnes que vous rencontrez sont votre famille, des frères par mon Fils. Mes enfants, ne perdez pas votre temps à penser à l’avenir et à vous en inquiéter. Que votre seul souci soit de bien vivre chaque instant selon mon Fils, et vous aurez la paix. Mes enfants, n’oubliez jamais de prier pour vos bergers. Priez pour qu’ils puissent accepter tous les hommes comme leurs propres enfants, et qu’ils soient, par mon Fils, leurs pères spirituels. Je vous remercie.

Message du 2 novembre 2017
Chers enfants, en vous regardant rassemblés autour de moi, je vois beaucoup d’âmes pures, beaucoup de mes enfants qui cherchent l’amour et la consolation, mais personne ne leur en donne. Je vois aussi ceux qui font le mal parce qu’ils n’ont pas de bons exemples, ils n’ont pas connu mon Fils. Ce qui est bon et silencieux et qui se répand par les âmes pures, est la force qui maintient le monde. Il y a beaucoup de péchés, mais il y a aussi de l’amour. Mon Fils m’envoie vers vous, moi la Mère, la même pour vous tous, pour vous apprendre à aimer et pour que vous compreniez que vous êtes frères. Je désire vous aider. Apôtres de mon amour, le désir vivant de foi et d’amour suffit, et mon Fils l’acceptera; mais vous devez en être dignes, avoir de la bonne volonté et un cœur ouvert. Mon Fils vient dans les cœurs ouverts. En tant que Mère, je désire que vous appreniez à connaître mon Fils le mieux possible; il est Dieu, né de Dieu. Je désire que vous connaissiez la grandeur de son amour qui vous est si nécessaire. Il a pris sur lui vos péchés et vous a obtenu la rédemption. En retour il vous a demandé de vous aimer les uns les autres. Mon Fils est Amour. Il aime tous les hommes, tous les peuples de tous pays, sans distinction. Chers enfants, si vous viviez l’amour de mon Fils, son Royaume serait déjà sur terre. C’est pourquoi, apôtres de mon amour, priez ! Priez pour que mon Fils et son amour vous soient le plus proche possible, pour que vous soyez un exemple d’amour et que vous aidiez tous ceux qui n’ont pas connu mon Fils. N’oubliez jamais que mon Fils, un et trine, vous aime. Aimez vos bergers et priez pour eux. Je vous remercie.

Message du 2 décembre 2017
Chers enfants, je vous parle comme votre mère, mère des justes, mère de ceux qui aiment et supportent, mère des saints. Mes enfants aussi vous pouvez être saints, cela dépend de vous. Saints sont ceux qui démesurément aiment le père céleste, ceux qui l'aiment au-dessus de tout. Donc, mes enfants, essayez toujours d'améliorer. Si vous essayez d'être bon vous pouvez être saints, même si vous ne pensez pas cela de vous. Si vous pensez être bon, vous n'êtes pas humbles et l'orgueil vous éloigne de votre sainteté. Dans ce monde agité et plein de dangers, vos mains, Apôtres de mon amour, ils devraient être tendus dans la prière et la miséricorde. À moi, mes enfants, offrez une roseraie. Rose que j'aime tant. Mes roses sont vos prières dites avec le cœur, et non seulement jouez avec les lèvres. Mes roses sont vos œuvres de prière, de foi et d'amour. Quand il était petit, mon fils m'a dit qu'il y aura beaucoup de mes enfants et qu'ils m'apporteront beaucoup de roses. Je ne le comprenais pas. Maintenant je sais que c'est vous ces enfants qui m'apportent des roses quand vous aimez mon fils, quand vous priez avec le cœur quand vous aidez les plus pauvres. Ce sont mes roses. C'est la foi qui fait en sorte que tout dans la vie soit fait avec amour et non avec orgueil, qu'il soit toujours prêt à pardonner et jamais à juger, et que chacun essaie toujours de comprendre son frère. Par conséquent, apôtres de mon amour priez pour ceux qui ne savent pas aimer, ceux qui ne vous aiment pas, ceux qui vous ont fait du mal, ceux qui n'ont pas connu l'amour de mon fils. Mes enfants c'est ce que je cherche de vous parce que rappelez-vous que prier signifie aimer et pardonner. Je vous remercie.

Message du 2 janvier 2018
Chers enfants, quand l’amour tend à disparaître sur terre, quand on ne trouve plus le chemin vers le salut, moi, votre Mère, je viens à vous pour vous aider à connaître la foi véritable, vivante et profonde ; pour vous aider à aimer en vérité. Comme Mère, j’aspire à votre amour mutuel, à votre bonté, à votre pureté. Mon désir est que soyez justes et que vous vous aimiez. Mes enfants, soyez joyeux dans votre âme, soyez purs, soyez enfants. Mon Fils disait qu’Il aimait être parmi les cœurs purs car les cœurs purs sont toujours jeunes et joyeux. Mon Fils vous a dit de pardonner et d’aimer. Je sais que ce n’est pas toujours facile : la souffrance vous fait grandir spirituellement. Afin que vous puissiez de plus en plus grandir spirituellement, vous devez pardonner sincèrement, véritablement, et aimer. Beaucoup de mes enfants sur terre ne connaissent pas mon Fils, ils ne l’aiment pas. Mais vous qui aimez mon Fils, vous qui le portez dans votre cœur, priez, priez ! Dans la prière, vous ressentez mon Fils tout près de vous ; que votre âme respire en Son Esprit. Je suis avec vous et je vous parle de petites et de grandes choses. Je ne me lasserai pas de vous parler de mon Fils – l’amour véritable. C’est pourquoi, chers enfants, ouvrez-moi vos cœurs. Permettez-moi de vous conduire maternellement. Soyez les apôtres de l’amour de mon Fils et mes apôtres. En tant que mère, je vous aime. N’oubliez pas ceux que mon Fils a appelés pour vous guider ; portez-les dans votre cœur et priez pour eux. Je vous remercie.

Message du 2 février 2018
Chers enfants, vous que mon Fils aime, vous que j’aime de mon incommensurable amour maternel, ne permettez-pas que l’égoïsme et l’amour-propre règnent dans le monde. Ne permettez pas que l’amour et la bonté soient cachés. Vous qui êtes aimés, vous qui avez connu l’amour de mon Fils, souvenez-vous que être aimés signifie aimer. Mes enfants, ayez la foi. Quand vous avez la foi, vous êtes heureux et vous rayonnez de paix, votre âme tressaille de joie. Dans une telle âme on trouve mon Fils. Quand vous vous offrez pour la foi, quand vous vous offrez pour l’amour, quand vous faites du bien à votre prochain, mon Fils, qui est dans votre âme, sourit. Apôtres de mon amour, je m’adresse à vous comme une mère ; je vous réunis autour de moi et je désire vous conduire sur le chemin de l’amour et de la foi. Sur le chemin qui conduit à la lumière du monde. Je suis ici pour l’amour, pour la foi, car je désire, par ma bénédiction maternelle, vous donner espérance et force sur votre chemin, car le chemin qui mène à mon Fils n’est pas facile. Il est fait de renoncement, d’offrande, de sacrifice, de pardon et de beaucoup, beaucoup d’amour. Mais ce chemin mène à la paix et au bonheur. Mes enfants, ne prêtez pas foi aux voix trompeuses, qui vous parlent de choses fausses, de faux scintillements. Vous, mes enfants, revenez à l’Ecriture Sainte. Je vous regarde avec un amour immense et, par la grâce de Dieu, je me manifeste à vous. Mes enfants, mettez-vous en route avec moi. Que votre âme tressaille de joie ! Je vous remercie.

Message du 2 mars 2018
Chers enfants, de grandes choses le Père Céleste a faites en moi, comme il en fait en tous ceux qui l’aiment tendrement et qui le servent fidèlement, avec dévotion ! Mes enfants, le Père Céleste vous aime et c’est grâce à son amour que je suis ici avec vous. Je vous parle, pourquoi ne voulez-vous pas voir les signes ? Auprès de Lui, tout est plus facile. La souffrance vécue avec Lui est plus aisée car il y a la foi. La foi aide dans la souffrance et la souffrance sans la foi conduit au désespoir. La souffrance vécue et offerte à Dieu, élève. Mon Fils n’a-t-il pas racheté le monde par son douloureux sacrifice ? Moi, sa Mère, j’étais présente à sa souffrance et à sa douleur, comme je suis présente à vous tous ! Mes enfants, je suis avec vous dans la vie, dans la souffrance, dans la douleur, dans la joie et dans l’amour. C’est pourquoi, gardez l’espérance ! L’espérance fait comprendre que la vie est là. Chers enfants, je vous parle; ma voix parle à votre âme, mon coeur parle à votre coeur. Apôtres de mon amour, oh comme mon coeur maternel vous aime ! Je voudrais vous enseigner tant de choses ! Mon coeur maternel désire tant que vous soyez comblés ! Mais vous ne serez comblés que lorsqu’en vous-mêmes seront unifiés âme, corps et amour. Je vous en prie, vous mes enfants, priez beaucoup pour l’Eglise et pour ses serviteurs – pour ses bergers. Puisse l’Eglise être comme mon Fils la désire : claire comme de l’eau de source et pleine d’amour. Je vous remercie.

Chroniques :
Victime du syndrome d'Eve
Les faux prophètes
Qu'est ce la Conversion ?